Fermer
#Economie

Vidéo. Côte d’Ivoire: le Maroc, «la porte de la CEDEAO vers le marché européen»

Mise à jour le 24/05/2017 à 19h05 Publié le 24/05/2017 à 18h10 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

#Maroc : Abidjan accueille la 5e édition du Salon africain des transports et des infrastructures. Plusieurs entreprises marocaines y participent. L’expertise marocaine est considérée comme une des clés pour la filière de transport et logistique africaine, notamment de la CEDEAO, en quête de compétitivité.

Après le Maroc, Abidjan accueille la 5e édition du Forum international et Salon africain des transports et des infrastructures qui se tient du 23 au 25 mai 2017 autour du thème «Quelles logistiques et infrastructures de transports pour une Afrique émergente».

Les experts, du continent et internationaux, vont plancher sur les défis actuels à relever à la fois pour améliorer et diversifier des moyens de mobilité sur le continent, mais également identifier des pistes de solution afin de rendre le secteur plus compétitif.


LIRE AUSSI : Infrastructures: la CEDEAO passe à la vitesse supérieure pour l'autoroute et le train


Le Maroc participe à cette manifestation avec une forte délégation conduite par le secrétaire d’Etat au Transport Mohamed Najib Boulif. Il a expliqué que le coût du transport et de la logistique revient 2,5 fois plus cher en Afrique que dans le reste du monde. Une contrainte majeure pour la compétitivité du secteur du transport et, au-delà, pour les économies africaines.

Toutefois, le Maroc offre une plateforme logistique dont peuvent profiter les Etats de la CEDEAO.  En effet, distant de 14 km de l’Europe et disposant des infrastructures routières et portuaires de qualité, l’adhésion du royaume à la CEDEAO va ainsi la rapprocher du marché européen nanti de 1,2 milliard de consommateurs.


LIRE AUSSI : CEDEAO: quelles sont les chances du Maroc pour intégrer l'organisation ouest-africaine?


Pour cette édition, on note la présence d'environ 150 exposants, alors que 10.000 visiteurs, dont des délégations venant de plusieurs pays africains, d’Europe et des Etats-Unis, sont attendus. Le Forum international a été aussi l’occasion d’échanges, de rencontres BtoB, de promotion, etc.

Enfin, il faut souligner qu’une quinzaine d’entreprises marocaines ont pris part à cette 5e édition à la recherche d’opportunités d’affaires et de développement.


Le 24/05/2017 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet