Fermer

Abuja cherche des fonds pour le gazoduc Nigeria-Maroc

Mise à jour le 03/05/2022 à 12h04 Publié le 03/05/2022 à 10h46 Par Le360 Afrique - Afp

#Economie
gazoduc
© Copyright : DR

#Maroc : Le Nigeria et le Maroc sont toujours à la recherche de fonds pour financer un méga-projet de gazoduc visant à acheminer le gaz nigérian à l'Afrique du Nord et à l'Europe, a déclaré le ministre nigérian du Pétrole.

Depuis le début de l'invasion russe en Ukraine, les réserves en gaz de l'Afrique attirent de plus en plus les regards, l'Union européenne cherchant notamment des alternatives à son approvisionnement en gaz par la Russie.
 
Il y a quatre ans, le roi du Maroc Mohammed VI et le président nigérian Muhammadu Buhari sont tombés d'accord sur un méga-projet de transport de gaz le long de la côte atlantique, sur pluis de 3.000 km. Un accord entre les deux pays a été signé pour la première fois en 2016.

>>> LIRE AUSSI: Gazoduc Nigeria-Maroc, corridor Lapsset et Grand Inga… Des projets continentaux, intégrateurs et structurants
 
Le ministre nigérian du Pétrole Timipre Sylva a déclaré que le pipeline serait une extension d'un gazoduc acheminant le gaz du sud du Nigeria au Bénin, au Ghana et au Togo depuis 2010. «Nous voulons continuer ce même pipeline jusqu'au Maroc le long de la côte. Aujourd'hui, (le projet) est toujours à l'étude», a affirmé lundi Sylva.
 
«Nous en sommes à la sécurisation du financement et beaucoup de personnes manifestent leur intérêt», a poursuivi le ministre.
 
«Les Russes étaient dans mon bureau la semaine dernière, ils sont très désireux d'investir dans ce projet», a-t-il indiqué.

>>> LIRE AUSSI: Vidéo. Gazoduc Nigeria-Maroc: en charge de ce projet, Amina Benkhadra dit tout sur son avancement
 
Pour l'heure, Sylva a précisé qu'aucun accord sur le financement n'a été trouvé. «Il y a beaucoup d'interêt à l'international mais nous n'avons pas encore identifié les investisseurs avec lesquels nous voulons travailler».
 
L'acheminement du gaz nigérian à l'Afrique du Nord alimente depuis longtemps de nombreux intérêts, l'Algérie ayant notamment mené des discussions en 2002 pour un projet similaire de pipeline traversant la région du Sahel.
 
Le Nigeria, membre de l'OPEP, dispose d'énormes réserves en gaz, les premières en Afrique et les septièmes au niveau mondial.
Le 03/05/2022 Par Le360 Afrique - Afp