Fermer

Vidéo. Mauritanie: le Pr Lô Gourmo liste les enjeux du conclave de l’UFP en perspective du dialogue national

Mise à jour le 19/04/2021 à 16h44 Publié le 19/04/2021 à 15h49 Par De notre correspondant à Nouakchott Amadou Seck

#Politique
Vidéo. Mauritanie: Le Pr Lô Gourmo liste les  enjeux du conclave de l’UFP en perspective du dialogue national
© Copyright : Le360 / Amadou Seck et Mamoudou Kane

#Mauritanie : L’ancienne Maison des jeunes de Nouakchott abrite le Conseil national de l’Union des forces de progrès (UFP), un parti de l’opposition historique, ce week-end, dans un contexte post Concertation nationale inclusive (CNI). Le Pr Lô Gourmo Abdoul évoque les enjeux d’un conclave «stratégique».

Le dialogue national est un exercice de démocratie devant permettre à la Mauritanie de parler de tous les maux qui minent l’unité nationale, la cohésion sociale et le développement économique.

Le professeur Lô Gourmo Abdoul rappelle que cette rencontre est la première réunion de l'UFP de l’instance, depuis le congrès organisé au mois de septembre 2020 et que «le Conseil National est un organe central, principal et souverain entre 2 congrès».


>>>LIRE AUSSI: Vidéo. Mauritanie: maître Lô Gourmo et les juridictions compétentes pour juger l'ancien président

Ainsi, au plan interne, les assises de ce week-end vont permettre de donner une nouvelle impulsion à la vie du parti, en mettant fin au fonctionnement en mode provisoire, imposé par des contraintes liées notamment à la pandémie du coronavirus (Covid-19), qui sévit depuis plus d’une année.

Cela afin que la mise en place «des structures idoines du parti soient définitives» avec tout ce que cela confère comme légitimité et force.

Par ailleurs, au plan national, cette rencontre intervient dans un contexte de vives critiques accablant l’opposition, dont une importante frange de l’opinion déplore «la léthargie» et même une disparition totale de la scène politique depuis l’arrivée au pouvoir du président Mohamed Cheikh El Ghazouani. Une espèce de coma prolongé qui suscite les railleries de l’ancien président, Mohamed ould Abdel Aziz, à travers un entretien exclusif accordé à Jeune Afrique et publié sur 2 éditions.

«Nous avons désormais normalisé nos institutions. La même dynamique est également observée au niveau d’autres formations de l’opposition historique ».


>>>LIRE AUSSI: Vidéo. Mauritanie: Lô Gourmo s’exprime sur les origines de la fronde au sein de l’UFP

Une évolution qui intervient  dans un contexte «de consensus entre toutes les formations politiques, majorité et opposition, déterminées à s’engager dans une Concertation nationale inclusive(CNI)» dont la date reste à fixer.

Le haut responsable de l’UFP parle également de la nécessité de donner une réponse politique concertée à la nouvelle offensive de l’ancien président, Mohamed ould Abdel Aziz, au-delà du traitement judiciaire des faits liés à la gouvernance de ses années de règne, qui devrait considérablement évoluer la semaine prochaine, avec la perspective de l’entame de l’audition sur le fond, des différents  protagonistes d’une affaire qui apparait quelque part comme le symbole achevé de la gouvernance erratique dont la Mauritanie est victime depuis près de 45 ans.

Parmi les enjeux sociaux du moment, le vice-président de l’UFP cite aussi la spirale vertigineuse de la hausse des prix au quotidien de toutes les denrées. Une  poussée étouffante qui fait de ce début du mois de ramadan 2021, un véritable chemin de croix pour l’écrasante majorité des Mauritaniens, dont les revenus deviennent de plus en plus insignifiants face au coût de la vie.

 

Le 19/04/2021 Par De notre correspondant à Nouakchott Amadou Seck