Fermer

Sénégal: des individus ouvrent le feu sur des militaires en Casamance

Mise à jour le 27/04/2021 à 13h44 Publié le 27/04/2021 à 13h44 Par Le360 Afrique - MAP

#Politique
Casamance

Casamance

© Copyright : dr

#Sénégal : Des militaires, qui procédaient à la destruction de vastes champs de chanvre indien en Casamance, dans le sud du Sénégal, ont été pris à partie par des individus armés, a indiqué la Direction des relations publiques des armées (DIRPA), lundi dans un communiqué.


L'attaque a eu lieu, mercredi dernier, près du village de Néma Djinaré, dans le département de Bignona, et s’en est suivi un échange de coups de feu qui a contraint les malfaiteurs, qui assuraient le gardiennage de ces champs de chanvre indien, à battre en retraite, lit-on dans le communiqué.


>>>LIRE AUSSI: Sénégal: rencontre entre rebelles de Casamance et Etat sénégalais (ONG)

Dans son communiqué, la DIRPA évoque un bilan "indéterminé" chez les assaillants, affirmant qu’aucun dommage n’a été subi par l’unité de l’armée.

L’opération de sécurisation effectuée dans la zone militaire numéro 5, dans les arrondissements de Diouloulou et Sindian, a permis de "démanteler plusieurs (postes de contrôle) illégaux établis par les bandes armées de connivence avec des trafiquants, à Mongone, Boussonor et Balonguir", poursuit la même source.

Les armées sénégalaises, conclut le communiqué de la DIRPA, assurent qu’elles restent "déterminées à poursuivre la mission de sécurisation qu’elles mènent sur l’ensemble du territoire national, avec un accent particulier sur les trafics illicites".
Le 27/04/2021 Par Le360 Afrique - MAP