Fermer

Sénégal. Réseaux sociaux: L'Etat met en garde contre les "attaques verbales" contre les communautés religieuses

Publié le 23/10/2021 à 11h38 Par Le360 Afrique - MAP

#Politique
Réseaux sociaux

#Sénégal : Le ministre sénégalais de l'Intérieur, Antoine Felix Abdoulaye Diome, a déploré ''les attaques verbales virulentes’’ contre des communautés via notamment les réseaux sociaux et a prévenu que l’Etat ’’prendra toutes les mesures qui s’imposent’’.

’’Il est constaté, de plus en plus dans les réseaux sociaux, des attaques verbales virulentes contre des communautés religieuses de notre pays’’, a indiqué le ministère de l'intérieur dans un communiqué rendu public vendredi soir.

Le communiqué rappelle que ’’les libertés et les pratiques religieuses sont consacrées dans notre constitution’’ et que par conséquent ’’nul n’a le droit de s’en prendre aux croyances des autres’’.

Le ministre a appelé ’’au respect des convictions religieuses de tous nos concitoyens et à l’observation des principes qui fondent notre nation’’.

>>> LIRE AUSSI: Sénégal: les dérives touchant à la vie privée se multiplient sur les réseaux sociaux

’’Aussi, prévient-il, l’Etat du Sénégal prendra-t-il toutes les mesures qui s’imposent pour d’une part, faire respecter les lois et règlements en vigueur et d’autre part, préserver la paix et la concorde qui ont toujours régné entre nos communautés religieuses’’, souligne le texte.

A rappeler que le khalife de la localité de Thiénaba, haut lieu de la confrérie tidjane, Assane Seck, par la voix de son porte-parole, a récemment lancé, une mise en garde contre les agressions verbales entre familles religieuses musulmanes, par réseaux sociaux interposés.

Dans une déclaration retransmise en direct sur Thiénaba TV, une chaîne de télévision locale, son porte-parole Ngagne Demba Sarr a indiqué que Baye Assane Seck recommande d’éviter de polémiquer sur les réseaux sociaux, car cela détruit les étroites relations entre familles religieuses que les anciens ont tissées.

>>> LIRE AUSSI: Mauritanie: les autorités en campagne contre les réseaux sociaux

En mai dernier, à l’occasion de la cérémonie de remise de cahiers de doléances, le chef de l’Etat Macky Sall avait déclaré que la régulation du secteur des médias sociaux était "une urgence".

"On ne peut pas laisser continuer, ce qui se passe dans notre pays dans ce domaine. Ce n’est pas possible", avait lancé Macky Sall en présence du Secrétaire général du Syndicat national des professionnels de l’information et de la Communication du Sénégal (SYNPICS), Bamba Kassé.

Selon lui, le gouvernement a déjà engagé "une réflexion sur la régulation du secteur des médias sociaux et un texte est presque prêt", promettant de le partager avec les professionnels des médias.
Le 23/10/2021 Par Le360 Afrique - MAP