Fermer

Vidéo. Sénégal: le Ramadan ralentit la campagne de vaccination anti-Covid

Mise à jour le 02/05/2021 à 12h03 Publié le 02/05/2021 à 12h01 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Société
Sénégal: le ramadan ralentit la campagne de vaccination
© Copyright : Le360/Moustapha Cissé

#Sénégal : Au Sénégal, la campagne d'immunisation contre le Covid-19 est presque à l’arrêt, non pas à cause d’un manque de doses de vaccin, mais du fait de la réticence des candidats à prendre une injection durant le ramadan.


Déjà réticents à se faire vacciner à cause de la désinformation, des rumeurs et autres suspicions d'effets secondaires, les Sénégalais ont désormais déserté les centres de vaccination à cause du Ramadam. En effet, selon beaucoup de musulmans du pays de la Teranga, l'injection d'un liquide dans le sang n'est pas compatible avec l'observation du jeûne. Par conséquent, pour ces derniers, il est préférable de ne se faire vacciner que le soir après la rupture ou d'attendre carrément la fin du ramadan.


>>>LIRE AUSSI: Vaccins anti-Covid-19: le Sénégal lance sa vaccination et fournit des doses à ses voisins

Le centre de santé Annette Mbaye d’Erneville de Ouakam, l’un des plus grands points de vaccination de la capitale sénégalaise recevait avant le mois sacré plus de 200 personnes par jour. Mais depuis trois semaines, ils sont au maximum 50 à se présenter au quotidien pour prendre leur injection. Il y a des jours même où seuls une dizaine de candidats se, affirment le personnel de santé trouvé dans les lieux.

 

Le 02/05/2021 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé