Fermer

Tunisie: une conférence internationale pour promouvoir la zone franche à Ben Guerdane

Publié le 14/09/2016 à 13h53 Par Karim Zeidane

#Economie
zone franche Ben Guerdane
© Copyright : DR

#Tunisie : Une conférence internationale est programmée pour début 2017 sur la zone franche Choucha de Ben Guerdane. Ce projet devrait contribuer à la création d’emplois au niveau de la région. L’aménagement extérieur de la zone nécessitera un investissement de 165 millions de dinars tunisiens.

Kiosque le 360 Afrique: le gouvernement tunisien compte sur la réalisation de la zone franche Choucha de Ben Guerdane pour stimuler l'économie et la création d'emplois au niveau de la région. 

Afin d’attirer les investisseurs dans cette région, le ministère de l’Industrie et du commerce projette d’organiser une conférence internationale, début 2017, à Djerba, sur la zone franche Choucha de Ben Guerdane. «L’organisation de cette conférence a pour objectifs de promouvoir la nouvelle zone et de la faire connaître auprès des investisseurs tunisiens et étrangers. Elle s’inscrit aussi dans le cadre de la stratégie de communication adoptée pour ce projet», selon Habib Latrach, directeur de l’Unité de gestion par objectifs (GBO) du projet, au ministère, cité par kapitalis.com.

Ce projet implanté dans une région située à la frontière avec la Libye vise à favoriser l’intégration des échanges économiques tuniso-libyens et surtout contribuer à la résorption du chômage élevé de cette région, dont le taux atteint 18%, soit 3 points de plus que la moyenne nationale.

La création de la zone franche qui s’étalera sur 150 hectares dans la région de Choucha, devrait permettre la création de 2000 emplois directs et 8000 indirects.

«Les études techniques seront achevées d’ici fin 2016 tandis que les travaux de la première tranche devraient démarrer au début de 2017», a-t-il indiqué. «Les coûts des aménagements extérieurs s’élèvent à 165 millions de dinars destinés à la réalisation d’une route sur 65 km, reliant la zone franche de Ben Guerdane au port de Zarzis (130 millions de dinars) et 35 millions de dinars consacrés à l’installation de canalisations extérieures», selon directinfo.webmanagercenter.com.

Enfin, il faut souligner que la zone franche sera scindée en trois composantes : commerciale, logistique et services (administration et entreprises publiques.
Le 14/09/2016 Par Karim Zeidane

à lire aussi