Fermer

Tunisie: les lycéennes veulent ôter le tablier

Publié le 21/09/2016 à 18h50 Par Karim Zeidane

#Société
tablier
© Copyright : DR

#Tunisie : Le port du tablier dans les lycées tunisiens est obligatoire pour les filles. Ces dernières font désormais la résistance contre une mesure discriminatoire. Le mouvement «Tabliers pour tous ou tous sans tabliers» est né.

Kiosque le360 Afrique: Les lycéennes tunisiennes partent en guerre contre le tablier. Elles ne veulent plus du port obligatoire du tablier au lycée, jugeant que la mesure est discriminatoire. Selon le site d'information tunisien kapitalis.com, «tout a commencé à la rentrée 2016-2017, quand Selma E, une élève du lycée public d’El-Menzah 9, a refusé d’acheter le tablier imposé par l’établissement scolaire (vendu à 25 dinars et obligatoire pour les filles). Refusant d’acheter un tablier alors qu’elle en avait déjà un, la jeune-fille a décidé de ne plus se plier à la règle. Cela lui a, bien sûr, causé des soucis et elle a été taxée d’élève réfractaire et insolente».

Aujourd’hui, de plus en plus de lycéennes tunisiennes jugent que le port du tablier obligatoire exclusivement pour les filles est une mesure sexiste. «Si je n’achète pas ce tablier, c’est avant tout par principe, car ce serait me plier à l’injustice de l’administration et l’autoriser à abuser de son autorité. L’année dernière, j’étais révoltée contre le code vestimentaire sexiste dans les lycées qui impose le port du tablier seulement aux filles et je me rappelle que beaucoup de personnes au lycée et en dehors m’avaient soutenue. Mais rien ne semble avoir encore changé», fait remarquer la lycéenne Selma, cité par le site d’information.

Selon kapitalis.com, les contestataires sont aujourd’hui soutenus par des professeurs indignés eux aussi par des règles à l’école qui ne vont pas dans le sens de la constitution tunisienne, qui stipule dans son article 21 que «les citoyens et citoyennes sont égaux en droits et devoirs. Ils sont égaux devant la loi sans discrimination aucune». Du coup, le mouvement «Tabliers pour tous ou tous sans tabliers» est né.
A la tête de cette contestation, la lycéenne appelle ses camarades à refuser le port du tablier qu’elle assimile à une décision injuste qui ne doit plus avoir sa place dans une «Tunisie libre».

Il faut souligner qu’en Tunisie, si le port du tablier est obligatoire à l’école primaire aussi bien pour les garçons que pour les filles, au collège et au lycée, seuls les filles sont obligées de mettre le tablier.
Le 21/09/2016 Par Karim Zeidane

à lire aussi