Fermer

Tunisie: le Foreign office alerte sur des risques d’attentats ciblant les avions

Mise à jour le 22/03/2017 à 14h38 Publié le 22/03/2017 à 13h48 Par Karim Zeidane

#Société
Aéroport de Tunis
© Copyright : DR

#Tunisie : Le Foreign Office estime que les risques d’attentats contre l'aviation civile en Tunisie sont accrus. Il le fait savoir via un communiqué publié le 21 mars et qui intervient juste après l’interdiction des tablettes et ordinateurs en cabine.

Le ministère britannique des Affaires étrangères a lancé hier une alerte sur les risques d’attentats contre des avions en Tunisie. Selon un communiqué publié hier par le Foreign Office, il y aurait un risque accru d’attentats terroristes contre l’aviation civile en Tunisie.

Face à la menace terroriste constante, "le gouvernement britannique a décidé de mettre en place des mesures de sécurité supplémentaires pour les vols directs de la Tunisie vers le Royaume-Uni dans les prochains jours et au plus tard le 25 mars. Vous devez pleinement coopérer avec les responsables de la sécurité. Nous ne vous déconseillons pas de voyager vers ou depuis la Tunisie", lit-on dans un communiqué publié le mardi 21 mars 2017.


LIRE AUSSI : Terrorisme: l’épouse tunisienne de Belmokhtar arrêtée en Libye


Cette sortie fait suite aux mesures prises par les autorités britanniques pour faire face aux risques accrus d’actes terroristes contre des avions dans un certain nombre de pays dont la Tunisie. Ces directives mises en place mardi 21 mars par le gouvernement britannique, font suite à une rencontre entre la Première ministre Theresa May et des experts britanniques en sécurité aérienne, à propos des vols à destination d’un certain nombre de pays.

Plusieurs compagnies aériennes sont concernées par cette mesure : British airways, Easy Jet, Thomas Cook, Tunisair, Turkish airlines, Pegasus airways, atlas-Global airlines, Middle east airlines, Egyptair, Royal jordanian et Saudi arabian airlines.
Le 22/03/2017 Par Karim Zeidane