Fermer

Qui sont les 10 premiers producteurs de pétrole africains en 2021?

Mise à jour le 17/01/2022 à 17h00 Publié le 17/01/2022 à 13h57 Par Moussa Diop

#Economie
petrole
© Copyright : DR

#Algérie : En 2021, les 10 premiers producteurs du continent ont assuré une production cumulée de 5,67 millions de barils de pétrole par jour. C’est dire que l’Afrique reste un nain en matière de production de pétrole avec des producteurs en déclin. Voici les 10 premiers producteurs africains en 2021.

En dépit de ses potentialités et ses importantes réserves de pétrole, le continent africain demeure un nain pétrolier. En effet, au titre de l’exercice 2021, les 10 premiers producteurs de l’or noir ont produit un total de 5,67 millions de barils par jour, selon les données compilées par le site américain spécialisé Business Insider. Les quotas imposés par l’OPEP+ n’ont que faiblement impacté sur la production pétrolière africaine déclinante.

Une situation qui illustre parfaitement la tendance lourde du déclin pétrolier du continent africain. Ainsi, selon, ce classement, seulement trois pays africains ont franchi la barre du million de barils par jour en 2021: Nigeria, Libye et Angola.

>>> LIRE AUSSI: De futurs «nains pétroliers»? L’inexorable déclin des plus grands pays producteurs de pétrole d’Afrique

Selon le classement du site spécialisé, se basant sur les données de l’OPEP et des sociétés d’extraction de pétrole, c’est le Nigeria qui conserve sa position du plus grand producteur de pétrole africain avec une production de 1,27 million de barils de pétrole par jour durant l’année passée. Toutefois, la première économie africaine pourrait perdre cette position qu’elle garde depuis quelques années au profit de la Libye qui l’a talonné en 2021 avec une production quotidienne de 1,21 million de barils.

L’Angola arrive en 3e position avec une production de 1,11 million de baril par jour, confirmant le déclin de ses puits pétroliers.
Derrière ces trois leaders suivent l’Algérie et l’Egypte avec respectivement 959.000 barils/jour et 559.000 barils/jour.

Le Top 10 des premiers producteurs africains de pétrole est complété par le Congo (253.000 b/J), le Gabon (188.000 b/j), le Ghana (176.000 b/j), la Guinée Equatoriale (71.000 b/j) et le Tchad (70.000 b/j).

Qui sont les 10 premiers producteurs de pétrole africains en 2021?
© Copyright : le360 Afrique

>>> LIRE AUSSI: Pétrole & gaz: même si les prix flambent, voici pourquoi les pays africains ne peuvent pas pleinement en profiter

Ce classement des producteurs africains de pétrole pourrait connaître d'importants changements en 2022 et 2023 avec un bouleversement au sommet et l’entrée dans le Top 10 de nouveaux producteurs pétroliers africains.

Ainsi, au sommet du classement, le Nigeria pourrait perdre sa place de premier producteur africain de pétrole en faveur de la Libye. La reprise de la production et la stabilité retrouvée après plusieurs années de crise politique, pourraient propulser la Libye, qui dispose des premières réserves pétrolières du continent, estimées à 48,4 milliards de barils de pétrole, selon Business Insider, à la première position des producteurs de brut africain dès 2022.

>>> LIRE AUSSI: La Côte d'Ivoire va devenir un producteur de pétrole "important" en 2023

Par ailleurs, le classement pourrait être bouleversé par l’entrée de nouveaux producteurs parmi lesquels l’Ouganda et le Niger dont les productions devraient fortement augmenter après la mise en place d’oléoducs pour évacuer leurs productions vers les pays côtiers.

Ainsi, le Niger qui produit actuellement 20.000 barils par jours devrait voir sa production passer entre 100.000 et 110.000 barils par jour suite à l’inauguration du pipeline reliant le pays à la côte béninoise.

C’est également le cas de la Côte d’Ivoire, du Sénégal et de l'Ouganda. Les projets en Côte d’Ivoire et au Sénégal déboucheront sur une production à peu près équivalente (environ 100 000 barils par jour de pétrole brut) alors que les développements en Ouganda généreront une production plus de deux fois supérieure (230 000 barils par jour).
Le 17/01/2022 Par Moussa Diop