Fermer

Algérie: lancement des travaux de l’usine de montage d’IVECO

Publié le 25/04/2017 à 17h01 Par Karim Zeidane

#Economie
Iveco
© Copyright : DR

#Algérie : La construction de l’usine de production d’Iveco Ival Industrie a été lancée ce mardi 25 avril à Bouira. Dans cette unité d'une capacité de production annuelle de 4.000 véhicules seront assemblés trois modèles de la marque italienne.

La société algérienne Ival qui commercialise les véhicules Iveco vient de lancer la construction d’une unité de montage de véhicules de la marque italienne dans la zone industrielle de Sidi Khaled, dans la wilaya de Bouira.

Cette unité occupera une superficie de plus de 100.000 m2 dont 37.000 m2 de surface couverte, et va nécessiter un investissement de 3,41 milliards de dinars algériens, soit environ 27 millions d’euros.


LIRE AUSSI : Algérie-industrie automobile: l'échec pousse Sellal à revoir sa copie


A terme, cette unité d’assemblage aura une capacité de production de 4.000 unités par an, dont une partie se veut destinée à l’export.
Trois modèles y seront montés: Eurocargo (camion d’un tonnage compris entre 10 et 18 tonnes), New Daily (un camion léger d’un PTAC compris entre 3,5 et 7 tonnes) et Trakker (camion de PTAC compris entre 19 et 100 tonnes).

Les véhicules assemblés en Algérie seront proposés à 7% moins cher que les prix actuels des véhicules de la marque Iveco distribués par Ival Algérie.

L’unité de Bouira ne fera pas que du montage. Elle sera dotée d’une unité de fabrication des pièces de rechange dans le but de se conformer aux exigences des autorités algériennes. Dans ce cadre, le groupe Ival a identifié plusieurs sous-traitants pour l’accompagner.

LIRE AUSSI : Algérie: la supercherie d'une usine d'assemblage automobile qui ne monte que des roues


Partant, il est prévu d’atteindre un taux d’intégration de 35% dès le démarrage, dont 15% concerneront les pneus, les câbles et les pièces en plastique. Les sous-traitants locaux devant fournir les 20% du taux d’intégration dont la carrosserie.

Cette unité qui a enregistré un retard considérable à cause de problèmes administratifs va générer environ 2.000 emplois, dont 750 directs.
Le 25/04/2017 Par Karim Zeidane