Fermer

Vidéo. Algérie: les autorités bloquent un projet de 35 milliards de dollars d’investissement

Mise à jour le 04/02/2019 à 15h08 Publié le 04/02/2019 à 15h07 Par Karim Zeidane

#Economie
Rebrab
© Copyright : DR

#Algérie : Issad Rebrab, l’homme le plus riche du Maghreb, président du premier groupe privé algérien, Cevital, dénonce le blocage de son méga-projet de Cap Djinet, dans la wilaya de Boumerdès. Ce projet devrait pourtant permettre, selon l'homme d'affaires, la création de 1 million d’emplois.

Issab Rebrab, l’homme le plus riche du Maghreb, dénonce le blocage de son méga projet de Cap Djinet. L’homme d’affaires projette d’investir dans un complexe portuaire de grande taille dans la wilaya de Boumerdès, en partenariat avec la Corée du Sud.



Ce complexe portuaire comprend plusieurs activités structurantes dont l’industrie automobile et la construction navale. Une ville nouvelle doit également y être créée, à 5 kilomètres du complexe industriel.


LIRE AUSSI: Algérie: des milliers de manifestants contre le blocage des projets d’Issad Rebrab


Issad Rebrab a exposé ce projet structurant, désormais bloqué, au directeur de l’Agence française de développement en Algérie, Hervé Bougault. Et dans un tweet, l’homme d’affaires a expliqué son projet, et vanté, en peu de mots, ses possibles retombées.

Ce méga-projet, selon son concepteur, va nécessiter un investissement de 35 milliards de dollars. Il aura des impacts positifs avec la création de 1 million d’emplois et devrait générer des recettes d’exportation estimées à près de 32 milliards de dollars.


LIRE AUSSI: Algérie : la cabale du gouvernement contre le milliardaire Issad Rebrab continue


Toutefois, ce projet structurant risque de ne pas voir le jour rapidement, et le milliardaire algérien dénonce désormais son blocage par les autorités.

Issad Rebrab, président du premier groupe privé algérien, subit actuellement les foudres de la classe dirigeante algérienne, à l’origine du blocage de nombre de ses projets, dont le complexe Oxxo à Tizi-Ouzou,  l’usine de trituration de Cevital à Béjaïa, à présent bloquée depuis 2 ans.
Le 04/02/2019 Par Karim Zeidane