Fermer

Algérie: plusieurs généraux interdits de sortie du territoire

Mise à jour le 17/09/2018 à 13h22 Publié le 16/09/2018 à 12h26 Par Djamel Boutebour

#Politique
Algérie: Général Gaïd Salah, l'homme qui tire les ficelles

Le général Gaïd Salah est-il l'homme qui tire les ficelles concernant le limogeage des chefs de la police et de la Gendarmerie?

© Copyright : DR

#Algérie : Plusieurs généraux-majors qui occupaient des postes stratégiques dans l'armée algérienne n'ont plus le droit de se rendre à l'étranger.


Plusieurs généraux déchus ont été interdits de sortir du territoire, selon les chaînes Al-Arabiya et Sky-News. Les deux organes à capitaux saoudiens ne précisent pas ce dont ils seraient éventuellement accusés, au point de se voir priver de voyager à l'étranger. 


>>>LIRE AUSSI: Algérie. "Cocaïnegate": le général-major Menad Nouba devant le juge

Les deux chaînes listent les noms de 5 généraux-majors. En premier, il y a Menad Nouba qui dirigeait la gendarmerie jusqu'à son limogeage le 4 juillet 2018. Ce dernier a été convoqué par le juge d'instruction dans l'affaire du trafic de cocaïne qui défraie encore la chronique en Algérie. Menad Nouba est impliqué dans des transactions immobilières d'un montant de 2,1 milliards de centimes (21 millions de dinars) pour l'achat à son profit d'un bien sur les hauteurs d'Alger. Le vendeur n'était autre que Kamal Chikhi, dit le Boucher. 


>>>LIRE AUSSI: Algérie: le général Ahmed Gaid Salah capitule

Les autres hauts cadres de la grande muette concernés par cette interdiction sont les chefs de trois régions militaires ainsi que l'ex-directeur des finances au ministère de la Défense nationale. Il s'agit notamment de Lahbib Chentouf, Saïd Bey et Abderrazak Chérif qui étaient respectivement à la tête de la première, deuxième et quatrième régions militaires et, enfin, de Boujemaâ Boudouaour qui dirigeait les finances de la Défense. 


Le 16/09/2018 Par Djamel Boutebour

à lire aussi