Fermer

Algérie. Visas Schengen: la Tchéquie met en place des quotas drastiques pour deux catégories de visas

Mise à jour le 12/09/2019 à 12h24 Publié le 12/09/2019 à 12h14 Par Karim Zeidane

#Politique
Visa Algérie-France
© Copyright : DR

#Algérie : Après la Turquie et la Finlande, la République tchèque vient à son tour d’annoncer de nouvelles restrictions concernant l’octroi de visas aux Algériens. Prague a mis en place des quotas pour deux types de visas qui limitent de manière drastique le nombre de visas octroyés par le pays. Explications.

Décidément, les portes de l’Europe se ferment progressivement pour les Algériens. Craignant un afflux massif d’Algériens dans le contexte actuel de la crise politique et économique que traverse ce pays, les pays de l'Union Européenne se barricadent à l’encontre des Algériens en et multiplient les restrictions dans l’octroi de leurs visas d'entrée sur leur sol. 

Après les refus non justifiés d’octroi de visas aux Algériens par la France, et de nombreux autres pays du vieux continent, avec comme conséquence le rejet de la moitié des demandes de visas Schengen formulés par des Algériens, c’est aujourd'hui au tour d’un certain nombre de pays d’annoncer des restrictions en matière d’octroi de visas à ces ressortissants.


LIRE AUSSI: Algérie. Visa Schengen: la Finlande n’accepte plus les demandes de visa touristique des Algériens


Après la Turquie (qui, bien ne ne faisant pas partie de l'UE, en a une frontière commune, potentiellement perméable) et la Finlande, la Tchéquie vient d’annoncer des restrictions dans l’octroi de ses visas aux Algériens et a mis en place, de ce fait, des quotas pour deux catégories de visa: celui de la carte d’employé et le visa d’affaires de longue durée.

Ainsi, un quota annuel de 60 demandes de cartes d’employés et 12 demandes de visa d’affaires de longue durée seulement seront désormais attribués par l’ambassade tchèque à Alger.

En tout, ce sont au total 72 demandes de visas de ces deux catégories qui sont acceptées par l’ambassade durant toute l’année.

L’ambassade souligne en outre qu’il s’agit d’un quota réparti de manière égale sur 12 mois, que son service consulaire ne doit pas dépasser.


LIRE AUSSI: Algérie-Turquie. Visa: voici les nouvelles conditions imposées aux Algériens


Dans son communiqué, l’ambassade de la République tchèque à Alger précise que cette mesure vise à «garantir la main-d’œuvre qualifiée sur le marché du travail tchèque».
Le 12/09/2019 Par Karim Zeidane