Fermer

Algérie: l’ancien Premier ministre Ahmed Ouyahia transféré à l’hôpital

Mise à jour le 14/07/2020 à 12h05 Publié le 13/07/2020 à 12h35 Par Karim Zeidane

#Politique
Ahmed OUyahia fuite d'un enregistrement

L'ancien Premier ministre algérien Ahmed Ouyahia.

© Copyright : DR

#Algérie : Ahmed Ouyahia a été transféré au CHU Mustapha Pacha d'Alger. En plein procès de l’oligarque Mahieddine Tahkout, l’ancien Premier ministre, qui a déjà été condamné dans une série de procès pour des faits de corruption, avait annoncé être atteint d'un cancer.

Ahmed Ouyahia a été admis à l’hôpital Mustapha Pacha d’Alger, selon des médias algériens, qui citent ses avocats. C'est la raison pour laquelle l’ancien Premier ministre n’a pas pu assister aux audiences qui se sont tenues samedi 11 juillet et hier, dimanche 12 juillet, pour le  procès actuellement en cours de l’oligarque Mahieddine Tahkout.

Dans ce procès, l'ancien Premier ministre de Abdelaziz Bouteflika est accusé d’"abus de fonction", de l'"octroi d’indus privilèges" et de "dilapidation de deniers publics".

Il y a une semaine, Ahmed Ouyahia avait annoncé, au début de ce procès, qu’il souffrait d’un cancer.

Dans ce nouveau procès, il risque, à l’instar des précédents procès ouverts à l’encontre des personnalités et oligarques de l’ancien régime de Bouteflika, une lourde peine.


LIRE AUSSI: Algérie: lourdes peines à l’encontre de l'ancien patron des patrons et de deux ex-Premiers ministres


En effet, le procureur général a, dans son réquisitoire, requis 15 ans de prison ferme et 8 millions de dinars d’amende, à l’encontre d’Ahmed Ouyahia, avec, de plus, la saisie de ses biens. 

Les avocats de l’ancien Premier ministre ont clamé l’innocence de leur client et dénoncé son jugement dans trois procès pour les mêmes faits.

En clair, pour eux, à travers ces procès, on viole la loi qui précise qu’un citoyen ne peut être poursuivi plusieurs fois pour les mêmes faits.


LIRE AUSSI: Vidéo. Algérie: l'ex-Premier ministre Ouyahia menotté à l’enterrement de son frère


«Nous sommes devant un procès politique, un règlement de compte», ont dénoncé les hommes de loi. 

Le verdict de ce procès est attendu pour mercredi prochain, 15 juillet 2020, alors même que Ahmed Ouyahia a déjà été condamné à de lourdes peines dans trois précédents procès.
Le 13/07/2020 Par Karim Zeidane