Fermer

Covid-19: trois pays africains sur la «liste rouge» française

Mise à jour le 25/07/2020 à 23h30 Publié le 24/07/2020 à 18h10 Par Moussa Diop

#Politique
Aéroports
© Copyright : DR

#Algérie : La France a dévoilé une «liste rouge» des 16 pays où la circulation du coronavirus est «particulièrement forte». Dans cette liste figurent seulement trois pays africains. Les ressortissants des pays de la liste doivent présenter un test au Covid-19 négatif à leur départ.

La France, qui fait face à une reprise de la pandémie sur son sol, a, par le biais de son Premier ministre Jean Castex, annoncé de nouvelles mesures pour endiguer la propagation du coronavirus.

Elle a ainsi mis en place une «liste rouge» comptant 16 pays dont les voyageurs devront présenter un test négatif au départ ou se faire dépister à l’arrivée. Parmi ces Etats, trois sont africains: l’Afrique du Sud, l'Algérie et Madagascar.

Pays africain le plus touché par la pandémie avec 408.052 cas confirmés dont 236.260 guérisons et 6.093 décès, à elle seule, l’Afrique du Sud représente 51,6% des cas confirmés du continent.


LIRE AUSSI: Covid-19: le tiers des Tunisiens rapatriés d'Algérie infectés


L’Algérie connaît une flambée des cas, soulignée par un record enregistré ce vendredi 24 juillet, avec 675 nouveaux cas portant le bilan officiel à 26.157 contaminations, dont 1.126 décès. Mais l’Algérie n’a réalisé que 92.786 tests, ce qui laisse à penser que le nombre de cas positifs est beaucoup plus important.

Quant à Madagascar, si le pays n’avance que 8.381 cas, dont 5.160 guérisons et 70 décès, les chiffres sont jugés trop sous-estimés alors que les infrastructures sanitaires du pays sont saturées.

Les autres pays de cette liste sont: Emirats arabes unis, Etats-Unis, Bahreïn, Panama, Koweït, Qatar, Brésil, Pérou, Serbie, Turquie, Inde et Oman.


LIRE AUSSI: Ouverture des frontières de l’UE: finalement un seul pays africain devrait en bénéficier dans la pratique


«Pour l’ensemble de ces pays, il a été décidé que tous les voyageurs seront tenus de disposer d’un test attestant qu’ils ne sont pas porteurs du virus pour embarquer dans les avions correspondants», a souligné le Premier ministre.

La mesure entrera en vigueur au plus tard le 1er août prochain. Pour les pays qui n’ont pas les moyens permettant un dépistage en 72 heures, la France prévoit de tester les passagers à leur arrivée.

Cette décision française intervient à un moment où le monde connaît une nouvelle recrudescence des contaminations au Covid-19.
Le 24/07/2020 Par Moussa Diop