Fermer

Algérie. Covid-19: fermeture de tous les accès menant à Alger

Mise à jour le 26/07/2020 à 20h17 Publié le 26/07/2020 à 20h15 Par Karim Zeidane

#Politique
barrage de la gendarmerie
© Copyright : DR

#Algérie : Face à l’explosion des cas de Covid-19, les autorités algériennes ont annoncé ce dimanche l’interdiction de déplacement de et vers 29 wilayas, dont la capitale Alger. Des voix s’élevaient pour un durcissement du confinement et du respect des règles sanitaires.

Suite à l’explosion des cas de Covid-19 et face aux craintes que suscitent les festivités liées à l’Aïd Al-Kébir, les autorités algériennes ont décidé de fermer tous les accès menant vers la capitale Alger.

Cette décision intervient après la recrudescence inquiétante de la pandémie à Alger conséquence des comportements de certains citoyens qui ne respectent pas les règles sanitaires édictées par les autorités dans le cadre du processus de déconfinement.

Cette interdiction est étendue également aux 29 wilayas du pays. Du coup, seules les personnes autorisées expressément pourront circuler entre ces 29 wilayas.


LIRE AUSSI: Covid-19: trois pays africains sur la «liste rouge» française


Pour cette journée du dimanche 26 juillet, 593 nouveaux cas ont été enregistrés. Du coup, le cumul des cas confirmés s’établit ainsi à 27.357, dont 1.155 décès et 18.471 guérisons. Quant aux patients placés en soins intensifs durant les dernières 24 heures, leur nombre a grimpé à 64. 

Du coup, dans de nombreuses régions, les lits de réanimation affichent complets et le manque de personnel de santé se fait sentir dans certains établissements hospitaliers.


LIRE AUSSI: Covid-19: l'Afrique franchit la barre des 800.000 cas, la situation par pays


Face au non respect des mesures de prévention, des gestes barrières, notamment le port obligatoire du masque, la distanciation physique et le confinement partiel, certains professionnels au devant de la lutte contre le Covid-19 n’hésitent pas à appeler un reconfinement de la population.

C’est le cas de Abderrazak Bouamra, chef de service d’épidémiologie au CHU de Blida, cité par El Watan, qui souligne que «la stratégie de riposte doit être renforcée par des actions fortes en direction de la population pour un respect rigoureux de toutes les mesures de prévention, des gestes barrières et le durcissement du confinement, surtout en cette période de veille de célébration de la fête de l’Aïd Al Adha».
Le 26/07/2020 Par Karim Zeidane