Fermer

Un avion d’Air Algérie intercepté par l’armée de l’air française

Mise à jour le 11/01/2018 à 14h44 Publié le 11/01/2018 à 12h36 Par Moussa Diop

#Société
air algérie
© Copyright : DR

#Algérie : L’armée de l’air française a intercepté un avion commercial d’Air Algérie au large de Marseille en raison d'un manquement de l’équipage.

Décidemment, les bévues se succèdent chez Air Algérie. La dernière date s'est produite mardi 9 janvier dernier au large de Marseille. Un avion commercial algérien, qui assurait la liaison entre Constantine et Lyon-Saint-Exupéry, a commis une erreur, obligeant le ministère de la Défense française à demander l’interception de l’avion au large de Marseille.

«Au large de Marseille, un Boeing 737 assurant la liaison commerciale entre Constantine et Lyon-Saint-Exupéry a cessé de répondre au contrôle aérien français, alimentant le doute sur les intentions de l’équipage», indique un communiqué du ministère de la Défense française.


LIRE AUSSI: Vidéo. Algérie: les pilotes d'Air Algérie qui faisaient piloter un enfant ont été suspendus


Face à cette situation, le responsable de la protection du ciel français, la Haute autorité de défense aérienne (HADA) a ordonné le décollage du Mirage 2000 d’alerte de la base aérienne (BA) 115 d’Orange-Caritat.

Un Mirage 2000 est parti à la rencontre de l’avion. Et selon le ministère français, «l’interception, au cours de laquelle une photo du Boeing 737 a été prise, a eu lieu à une altitude de 32.000 pieds à la verticale de la ville d’Orange à 11h26», selon les autorités françaises.

«L’appareil avait repris contact avec les contrôleurs civils de Marseille quelques minutes plus tôt, mais la mesure de police du ciel a été maintenue sur ordre de la Haute autorité de défense aérienne pour vérification des éléments de vol».


LIRE AUSSI: Air Algérie sanctionnée par l’Autorité de l'aviation civile chinoise


Suite aux contacts radio entre les contrôleurs militaires français et l’équipage d’Air Algérie, l’armée française a conclu que cette bévue relève d’un «manque de compétence de l’équipage d’Air Algérie» et  d'«un manquement à l’obligation de l’équipage du Boeing de maintenir un dialogue constant avec les aiguilleurs du ciel».

Enfin, rappelons qu'un équipage d'Air Algérie a été suspendu dernièrement après avoir donné les commandes d'un avion assurant la liaison entre Alger et Sétif à un enfant de moins de 10 ans! 
Le 11/01/2018 Par Moussa Diop

à lire aussi