Fermer

Transport aérien: Ethiopian Airlines consolide sa domination du ciel africain

Mise à jour le 13/02/2017 à 09h29 Publié le 13/02/2017 à 07h00 Par Moussa Diop

#Economie
ethiopian airlines
© Copyright : DR

#Autres pays : Leader du transport aérien en Afrique, Ethiopian Airlines compte renforcer son rang avec sa «Vision 2025». La compagnie aérienne s’appuie sur 4 leviers fondamentaux et un management rodé qui lui assurent une croissance rapide et rentable.

La compagnie aérienne publique éthiopienne, qui occupe désormais le premier rang africain en termes de chiffre d’affaires, de bénéfice et de l’importance de la flotte et de destinations couverte, soit 96 villes désservies, compte poursuivre son développement avec sa «Vision 2025». Une stratégie qui vise à consolider son leadership au niveau du ciel africain.

Pour cela, en plus du positionnement stratégique du pays, de l’apport du siège de l’Union africaine et d’autres institutions onusiennes, africaines et régionales présentes à Addis-Abeba, de la dynamique de l’économie éthiopienne, Ethiopian Airlines s’est concoctée un plan de développement qui devrait lui assurer une croissance rapide durant la décennie 2016-2025. Celui-ci repose sur plusieurs leviers: le renforcement de la flotte, la mise en place de plateformes aéroportuaires, la multiplication de partenariats capitalistiques et stratégiques, le développement de l’activité fret et les ressources humaines. 

Ainsi, pour consolider sa position de leader du continent, la compagnie est engagée dans un processus de développement de sa flotte. Elle compte aujourd’hui plus de 77 appareils, dont 69 de transport de passagers et 8 dédiés au fret. A cela s’ajoute une dizaine d’appareils loués aux filiales Asky et Air Malawi. La compagnie compte porter sa flotte à 150 appareils à l’horizon 2025. Déjà, une trentaine d’avions ont été commandés.


LIRE AUSSI :
Aérien: les 5 grandes compagnies africaines les plus présentes sur le continent


Outre la flotte, la compagnie se développe au niveau du continent via des opérations capitalistiques. Elle détient ainsi 49% d’Air Malawi et 40% de la compagnie Asky dont le siège est établi à Lomé (Togo). Cette dernière dessert actuellement 23 destinations, offrant ainsi à la compagnie éthiopienne un maillage en Afrique centrale et l’ouest. Grâce aux synergies groupes, ces compagnies constituent de véritables relais de croissance pour Ethiopian Airlines.

Par ailleurs, la compagnie investit actuellement dans un nouveau terminal fret à Addis-Abeba. Il sera livré durant le premier semestre de l’année en cours. Celui-ci sera l’un des plus grands au monde et permettra de faire face à la hausse des exportations de produits éthiopiens périssables (viandes, fleurs, légumes, fruits, etc.) consécutive à la nouvelle dynamique économique que connaît le pays. La flotte de 8 appareils dédiés au fret sera renforcée pour atteindre une vingtaine d’appareils à l’horizon 2025.


LIRE AUSSI :
Top 5 des meilleures compagnies aériennes africaines selon AirHelp


Par ailleurs, l’accent est mis sur les ressources humaines, l’un des points forts de la compagnie. Elle dispose du plus grand centre de formation (pilotes, hôtesses, stewards, techniciens, etc.) du continent qui lui assure une bonne qualité de son personnel.

Avec ces leviers, Ethiopian Airlines entrevoit l’avenir avec beaucoup plus de sérénité. D’ailleurs, cette politique commence à produire des effets positifs. Ainsi, au titre de l’exercice 2015/2016, la compagnie a réalisé un résultat exceptionnel avec un bénéfice en hausse de 70% à 264,25 millions de dollars pour un chiffre d’affaires de 2,43 milliards de dollars.

Grâce à la «Vision 2025», Ethiopian Airlines compte réaliser à l’horizon 2025 un chiffre d’affaires de 10 milliards de dollars et porter le nombre des passagers transportés par sa flotte à 18 millions annuellement, contre 7,6 millions au cours de l’exercice 2015/2016.
Le 13/02/2017 Par Moussa Diop

à lire aussi