Fermer

Cameroun. distribution d'eau: le Marocain ONEE sera remplacé par Camwater

Mise à jour le 10/06/2017 à 14h20 Publié le 10/06/2017 à 14h09 Par De notre correspondante à Douala Elisabeth Kouagne

#Economie
CDE

#Autres pays : A l’issue du contrat d’affermage du consortium de sociétés marocaines dirigé par l'ONEEE en mai 2018, c’est la Camwater, entreprise publique camerounaise, qui va prendre le relai. Les autorités camerounaises actent ainsi la non prolongation du contrat d'affermage du consortium marocain.

Si la non prolongation du contrat d'affermage du consortium de sociétés marocaines dirigées par l'ONEE était anoncée depuis quelques mois, désormais on en sait un peu plus sur l'entreprise qui va reprendre en charge le service public de distribution de l’eau potable au Cameroun.

Selon des sources bien informées au ministère de l’Eau et de l’énergie, Cameroon Water Utilities Corporation (CAMWATER), société à capitaux publics, sera en charge de "la construction, la réhabilitation, la gestion des infrastructures d’eau potable et la mobilisation des ressources financières pour la réalisation des projets de développement".

La Camwater reprendra ainsi les activités jusqu’à présent dévolues à la Camerounaise des eaux (CDE), à l’issue du contrat d’affermage en mai 2018.


LIRE AUSSI : Le contrat d’affermage de l’ONEE au Cameroun ne sera pas renouvelé


Née à l’issue de la réforme du secteur de l’eau potable et de l’hydraulique urbaine conduite par le gouvernement du Cameroun en 2005, la CDE a été créée en 2007 pour assurer la gestion, la production et la distribution de l’eau potable en milieu urbain et périurbain.

Il s’agit d’une société de droit camerounais créée notamment en partenariat avec un groupement d’entreprises marocaines: Office national de l’eau et de l’électricité (ONEE), Delta Holding, Novec et Medz du groupr CDG.

Suite au contrat d’affermage signé avec ses actionnaires marocains, la CDE a démarré ses activités le 02 mai 2008 pour une durée de 10 ans, avec la mission d’assurer le service public de l’eau potable au Cameroun sur le périmètre affermé qui couvre 110 centres urbains et périurbains.


LIRE AUSSI : ONEE: les explications sur le contrat d’affermage avec l’Etat camerounais


En 2016, l’Etat du Cameroun avait notifié au consortium marocain, le non renouvellement de son contrat d’affermage du service public de l’eau potable dans le pays.

Certes, aucune raison officielle n’a été évoquée pour justifier le non renouvellement dudit contrat. Mais, le contexte est marqué par une pénurie d’eau potable dans les principales villes camerounaises. Les coupures d’eau sont fréquentes et les populations obligées d’avoir recours à des approvisionnements alternatifs : forages, puits, eau minérale, etc. D’ailleurs, la Camwater conduit actuellement des travaux dans la capitale Yaoundé destinés à améliorer l'accès à l'eau potable aux populations. Des travaux qui ont cependant amplifié les pénuries, obligeant la CDE à procéder à une distribution alternée dans différents quartiers de la capitale

Le 10/06/2017 Par De notre correspondante à Douala Elisabeth Kouagne