Fermer

Égypte: reprise économique et niveau record des réserves de change

Mise à jour le 18/05/2018 à 14h49 Publié le 18/05/2018 à 14h47 Par Karim Zeidane

#Economie
dollars
© Copyright : DR

#Autres pays : Une délégation du Fonds monétaire international (FMI) a affiché sa satisfaction après un séjour de 2 semaines en Égypte dans le cadre d’une évaluation des réformes économiques mises en place par Le Caire. Le pays affiche une croissance robuste et les réserves de changes atteignent un niveau record.

Après seize jours passés en Égypte, dans le cadre du 3e examen de la réforme économique, les experts du Fonds monétaire international (FMI) ont affiché leur satisfaction quant aux résultats des réformes entreprises par le pays au cours de ces dernières années. 

Selon le communiqué final sanctionnant cette visite, «l'Égypte a commencé à récolter les bénéfices de son ambitieux et politiquement difficile programme de réforme économique. Alors que le processus a nécessité des sacrifices à court terme, les réformes ont été essentielles pour jeter les bases d'une croissance forte et soutenue qui améliorera le niveau de vie de tous les Égyptiens».

Il faut dire qu’après une crise économique aigüe, l’Égypte s’est mise d’accord avec le FMI, en 2014, pour entreprendre une série de réformes structurelles audacieuses pour relancer son économie.


LIRE AUSSI: L’Egypte lève 4 milliards de dollars sur le marché des eurobonds


Ces réformes consistaient, entre autres, en la réduction des subventions à l’énergie, l’introduction de nouvelles taxes pour réduire le déficit budgétaire, l’adoption de la flexibilité de la livre égyptienne, etc. En contrepartie de ces réformes, l’Égypte avait obtenu un accord de prêt de 12 milliards de dollars du FMI sur 3 ans.

Les résultats de ces réformes douloureuses sont globalement satisfaisants. La croissance économique est de retour. Elle est passée de 4,2% en 2016-2017 à 5,2% au premier semestre 2017-2018.

L’inflation qui avait atteint 33% en avril 2016 est tombée à 13% en avril dernier. Le déficit budgétaire a beaucoup baissé et le pays table sur un excédent budgétaire représentant 2% du PIB en 2018-2019, contribuant à inverser la courbe de la dette.


LIRE AUSSI: Egypte: ENI va porter la production du champ gazier Zohr à 1,2 milliard de pieds cubes


Le déficit du compte courant a fortement diminué grâce à la reprise du secteur touristique grand pourvoyeur en devises, les transferts de fonds des Égyptiens vivant à l’étranger, l’augmentation des investissements étrangers et les émissions d'emprunts obligataires. Une situation qui s’est traduite par une forte augmentation des réserves en devises de l’Égypte qui ont atteint un niveau record de 44 milliards de dollars à fin avril 2018, contre 19,04 milliards de dollars en octobre 2016, assurant ainsi 7 mois d’importation de biens et de services. C’est la première fois que les réserves de change du pays atteignent ce niveau. Selon les projections, elles devraient dépasser la barre des 50 milliards de dollars d’ici 2 ans.

Suite aux performances économiques réalisées, la délégation du FMI a exprimé sa satisfaction aux autorités égyptiennes et à ceux de la Banque centrale d’Égypte. En plus, l'institution a donné son accord de principe pour le versement d'une nouvelle tranche de 2 milliards de dollars portant le montant des décaissements au titre de l’accord de prêt de 12 milliards de dollars signé entre le FMI et l’Égypte à 8 milliards de dollars.
Le 18/05/2018 Par Karim Zeidane

à lire aussi