Fermer

Cameroun: le patronat s’inquiète de la dette intérieure

Mise à jour le 02/07/2018 à 13h01 Publié le 02/07/2018 à 12h53 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

#Economie
FRanc CFA
© Copyright : DR

#Autres pays : Face à une dette intérieure qui ne cesse de croître, les patrons camerounais s'inquiètent et l'ont fait savoir. Le gouvernement vient d’annoncer le déblocage de la somme de 10 milliards de francs CFA pour apurer une partie de cette créance.

Le Groupement inter-patronal du Cameroun (GICAM) s’inquiète de la dette intérieure du pays. Le patronat camerounais a exprimé son angoisse la semaine dernière lors de son assemblée générale tenue à Douala, la métropole économique. «La dette publique intérieure ne cesse de croître» a relevé le président du GICAM, Célestin Tawamba.

«Entre mars 2017 et mars 2018, elle s’est aggravée de 13,5%. Une partie de cette dette concerne les restes à payer des prestataires de l’Etat, dont le montant est évalué par la Caisse autonome d’amortissement à 121,9 milliards de francs CFA au 31 mars 2018», a-t-il ajouté. Lors de son discours à la nation, le 31 décembre 2017, le président de la République, Paul Biya, avait annoncé que cette dette serait en partie apurée cette année.


LIRE AUSSI: Tchad: l’Etat décaisse 65 milliards de FCFA pour payer sa dette intérieure


«Une attention particulière sera accordée à la situation des PME, notamment pour ce qui est du règlement prioritaire de la dette qui leur est due, comme de l’amélioration de leur accès au crédit bancaire», avait déclaré le chef de l’Etat camerounais. 

C’est dans ce cadre qu’un processus d’apurement de la partie due aux PME a été lancé par le ministre des Finances en avril dernier, concomitamment avec la réalisation d’un audit de cette dette. Selon le GICAM, près de 42 milliards de francs CFA auraient été payés à ce  jour sur une enveloppe de 750 milliards FCFA.

«Malgré cette avancée, le risque associé aux créances des entreprises sur l’Etat reste bien réel. Nous continuerons d’en appeler aux pouvoirs publics pour une plus grande transparence du processus de remboursement et l’instauration d’un budget mensuel minimum permettant de liquider cette dette dans un horizon raisonnable ou, à défaut, la titrisation de la dette ou des possibilités de compensation avec la dette fiscale», déclare Célestin Tawamba.


LIRE AUSSI: Gabon: l’État va payer 100 milliards de FCFA de dette intérieure en cinq ans


Une enveloppe de 10 milliards de francs CFA a été débloquée cette semaine par le ministère des Finances pour apurer une partie de la dette due par l’Etat aux PME. Ce paiement concerne notamment le report de crédits de paiement des arriérés de dépenses effectuées au cours des exercices budgétaires 2013 à 2017.

Le recensement, mené par ledit ministère et celui en charge de l’Economie, a permis d’identifier 303 PME ayant exécuté des prestations pour le compte de différentes administrations publiques. Les entreprises concernées ont un délai de deux mois pour remplir la procédure leur permettant de rentrer en possession de ce qu'on leur doit. 


 

Le 02/07/2018 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

à lire aussi