Fermer

Ethiopian Airlines: record d’activité et de bénéfices pour la première compagnie aérienne d'Afrique

Mise à jour le 17/08/2018 à 17h29 Publié le 17/08/2018 à 17h12 Par Moussa Diop

#Economie
Ethiopian airlines
© Copyright : DR

#Autres pays : Ethiopian airlines, la compagnie leader du transport aérien en Afrique, a réalisé un exercice 2017/2018 exceptionnel. Elle a passé la barre mythique des 10 millions de passagers transportés, une première en Afrique. Elle est bien partie pour asseoir pour longtemps sa domination du ciel du continent.

Ethiopian Airlines confirme son statut de première compagnie aérienne du continent africain et son ambition de le demeurer pendant longtemps encore. Elle vient d’établir une série de records  dans un contexte qui est loin d’être totalement favorable.

«Le prix du kérosène est sensiblement 30% plus cher en Afrique que partout ailleurs, ce qui défavorise les compagnies du continent. Mais aussi, la présence des groupes étrangers qui ne cessent de s’incruster dans le marché africain rend la tâche encore plus rude. Malgré ces obstacles nous avons pu obtenir des résultats remarquables cette année», a souligné Teewolde Gebre Mariam, directeur général du groupe Ethiopian Airlines.


LIRE AUSSI: Transport aérien: comment Ethiopian Airlines se prépare à dominer le ciel africain


Ainsi, au terme de l’exercice fiscal 2017-2018, Ethiopian Airlines a vu le nombre de ses passagers croître de 10% pour passer la barre symbolique des 10 millions de passagers transportés et s’établir à 10,6 millions de voyageurs. Il s’agit de loin d’une première pour une compagnie aérienne africaine. La compagnie a déployé 14 nouveaux appareils supplémentaires pour faire face à la demande et à son développement durant l’exercice écoulé.

Au niveau du fret, la compagnie a vu le tonnage transporté croître de 18% pour atteindre 18% à 400 340 tonnes.

Parallèlement, au niveau financier les revenus d’exploitations ont bondi de 43% par rapport à l’exercice précédent pour s’établir à 3,2 milliards de dollars. Ce résultat d’exploitation est d’autant plus appréciable qu’il a été réalisé dans un contexte de hausse du coût du kérosène au niveau du continent durant l’année écoulée et des investissements liés au développement de la compagnie en terme de flotte, de destinations et de ses activités.


LIRE AUSSI: Vidéo. Côte d’Ivoire: Abidjan désormais reliée à New York par un vol direct d'Ethiopian airlines


Quant au bénéfice de l’exercice, il s’est établi à 245,6 millions de dollars, contre 233 millions de dollars au titre de l’exercice 2016-2017, soit une progression de 5,40%.

Du côté des perspectives, Ethiopian Airlines compte asseoir pour longtemps sa domination du ciel africain. A ce titre, elle compte disposer d’une flotte de 150 appareils à l’horizon 2025, contre un peu plus de 100 appareils actuellement. En ce qui concerne les destinations, elle compte ouvrir plusieurs nouvelles lignes en Afrique, en Europe et aux Etats-Unis. La compagnie assure actuellement plus de 125 destinations nationale et internationale.


LIRE AUSSI: Union africaine: le Marché unique du transport aérien prend de la vitesse


Enfin, pour assurer sa domination au niveau du ciel africain à l’heure au moment où on prépare le lancement du Marché unique de transport aérien africain (MUTAA), Ethiopian Airlines multiplie les prises de participations stratégiques dans des compagnies aériennes du continent. Après Asky Airlines dont elle détient 40% du capital, de Malawian Airlines et Zambian Airlines dont elle détient des participations respectives de 49% et 45%, le pavillon éthiopien négocie des pises de participations dans de nombreuses compagnies aériennes africaines dont celle de la Gambie, de la Guinée équatoriale, de la RD Congo, du Mozambique, de la Guinée, du Tchad et du Nigeria.

Ces hubs régionaux vont constituer de véritables relais au hub d’Addis-Abeba, doté actuellement d’une capacité de traitement de 25 millions de passagers par an.


Le 17/08/2018 Par Moussa Diop