Fermer

Le Cameroun veut labelliser son cacao rouge

Mise à jour le 19/07/2019 à 12h49 Publié le 19/07/2019 à 10h56 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem

#Economie
cacao
© Copyright : DR

#Autres pays : La procédure pour labelliser ce produit du terroir par une Indication géographiquement protégée (IGP) a été lancée cette semaine à Yaoundé. Le pays dispose déjà de deux IGP, avec le "poivre de Penja" et le "miel blanc d'Oku", deux fierté du Cameroun à l'international.

A l'issue d'une cérémonie présidée à Yaoundé par le ministre de l'Agriculture et du développement rural, Gabriel Mbairobe, le Cameroun a entamé cette semaine le processus de certification et de labellisation du "cacao rouge camerounais", comme Indication géographiquement protégée auprès de l'Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI).

Selon l'OAPI, le processus devrait durer deux ans. Il consistera principalement à délimiter des zones de production, organiser les producteurs et mettre en place les meilleurs process pour assurer la bonne qualité des fèves de cacao rouges, un produit du terroir spécifiquement camerounais. 

Selon l'«Étude sur le potentiel de commercialisation du cacao du Cameroun en Indication géographique», qui date de 2013, et avait été effectuée en partenariat avec l'Union européenne, le cacao rouge du Cameroun est connu par les industriels entre autres pour la grosseur de ses fèves, son grainage fort et stable, sa bonne homogénéité et sa couleur rouge brique, indispensable à la fabrication de biscuits noirs aux Etats-Unis, tels ceux de la célèbre marque Oreo. 


LIRE AUSSI: Cameroun. Cacao: des maîtres chocolatiers français en exploration


«Cet avantage comparatif national pourrait être mieux valorisé grâce à l'enregistrement d'une IG», avait précisé cette étude.

Selon les experts, cette particularité du cacao rouge du Cameroun découle de facteurs naturels, dont une enzyme contenue dans le sol du pays.

Par ailleurs, des multinationales spécialisées dans la filière du cacao, basées aux Cameroun ( telles Barry Callebaut et Olam Cam) indiquent que le chocolat au lait produit à partir du cacao aux fèves rouges a un goût unique, et se prête particulièrement à la fabrication du chocolat noir.

Son potentiel à fabriquer de la poudre de cacao serait également plus élevé, selon les auteurs de cette étude. 


LIRE AUSSI: Cameroun: la SCB du groupe Attijariwafa bank finance une unité de transformation du cacao


De son côté, le ministre de l’Agriculture et du développement rural, Gabriel Mbairobe, indique que «la production du cacao [au Cameroun] représente environ 2% du PIB national. Cette labellisation va donc permettre de "booster" le développement rural et surtout de sécuriser les prix du cacao rouge sur le marché, pour ouvrir une vitrine à ce produit rare et surtout prendre en compte les qualités spécifiques de ce cacao d’exception vers de nouveaux horizons».

Le Cameroun possède déjà deux produits labellisés, et mondialement connus pour leur Indication géographique protégée: le "poivre de Penja" et le "miel blanc d'Oku".
Le 19/07/2019 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem

à lire aussi