Fermer

Cameroun: la SCB du groupe Attijariwafa bank finance une unité de transformation du cacao

Mise à jour le 26/04/2019 à 13h20 Publié le 26/04/2019 à 13h10 Par Mehdi Heurteloup

#Economie
transformation du cacao
© Copyright : DR

#Maroc : La société Neo industry lance, ce vendredi 26 avril, une unité de transformation de cacao à Kemen au Cameroun. La Société commercial de banque (SCB), filiale du groupe marocain Attijariwafa Bank a majoritairement participé au financement de cette nouvelle unité.

Neo Industry lance une nouvelle unité de transformation de cacao ce vendredi 26 avril 2019 à Kemem, au Cameroun.

Cette nouvelle unité aura une capacité de transformation de 32.000 tonnes de cacao par an. Elle permettra d’augmenter fortement la production nationale de poudre et de beurre de cacao.

Ce projet de transformation du cacao a été en grande partie financé par la Société commercial de banque (SCB), filiale camerounaise du groupe marocain Attijariwafa Bank.

La banque a injecté 13 milliards de francs CFA, ce qui correspond à un peu plus de 210 millions de dirhams.


LIRE AUSSI: Cameroun. Cacao: des maîtres chocolatiers français en exploration


Le Fonds de garantie africain a participé à hauteur de 6 milliards de francs CFA, soit un peu moins de 100 millions de dirhams.

Neo Industry, en plus des allègements fiscaux et douaniers offerts par l’Etat Camerounais, a aussi bénéficié d’un financement public, dans le cadre du programme agropole, d’un montant de 1,2 milliard de francs CFA, soit un peu moins de 20 millions de dirhams.

Entièrement équipé par le leader mondial des équipements de l’industrie du chocolat, l’allemand Buhler, Neo industry va générer plusieurs emplois directs et devrait aussi créer 750 emplois indirects dans la région.


LIRE AUSSI: Cameroun: forte baisse du prix du cacao


Cette nouvelle unité s’inscrit dans la ligne tracée par les autorités et les acteurs locaux du secteur du cacao. Leur ambition est de renforcer l’industrie de transformation du cacao et d’atteindre un taux de transformation de 50% de la production locale d’ici 2020.

Le Cameroun, 6e producteur mondial de cacao, produit annuellement plus de 230 000 tonnes de cacao. Toutefois, seulement 25% du volume est transformé localement, ce qui expose le pays aux évolutions erratiques du cours du cacao sur le marché international.
Le 26/04/2019 Par Mehdi Heurteloup

à lire aussi