Fermer

Cameroun: le FMI décaisse un complément de 44 milliards de francs CFA

Mise à jour le 22/07/2019 à 11h40 Publié le 22/07/2019 à 11h38 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem

#Economie
Lagarde-Biya

Christine Lagarde, DG du FMI et Paul Biya, Président de la République du Cameroun.

© Copyright : DR

#Autres pays : Ce décaissement en faveur de Yaoundé, au titre de la facilité élargie de crédit (FEC), fait suite au succès de la quatrième revue du Programme économique et financier triennal conclu entre le Cameroun et le Fonds monétaire international (FMI) en 2017.

Le Conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) a approuvé mercredi dernier à Washington (Etats-Unis), le décaissement d’environ 76,2 millions de dollars (environ 44 milliards de francs CFA) en faveur du Cameroun au titre de la facilité élargie de crédit (FEC).

Ce décaissement fait suite au succès de la quatrième revue du Programme économique et financier triennal conclu entre le pays et l’institution de Bretton Woods, voici deux ans.

«Les résultats obtenus par le Cameroun dans le cadre du programme appuyé par la FEC se sont améliorés depuis un an. La plupart des objectifs, à la fin 2018, y compris celui relatif au déficit budgétaire, ont été atteints et les réformes structurelles suivent leur cours», a déclaré le directeur général adjoint et président du conseil d’administration du FMI, Mitsuhiro Furusawa, à l’issue de cette réunion de travail.


LIRE AUSSI: Cameroun-FMI: un plan triennal en négociation


«Le Cameroun continue à montrer la voie dans la reconstitution des marges de manœuvre budgétaire et extérieure de la CEMAC. A terme, le soutien constant des autorités camerounaises à la mise en œuvre de la réglementation des changes de la BEAC sera fondamental pour assurer le rapatriement intégral des recettes et devises», a-t-il ajouté.

Côté camerounais, on se félicite de cette heureuse issue.

«Cette décision des administrateurs du FMI, tout en confortant les efforts du gouvernement dans la mise en œuvre des politiques de consolidation budgétaire et des réformes structurelles nécessaires à l’amélioration des performances de notre économie, vient ainsi renforcer la crédibilité du pays vis-à-vis de [ses] partenaires techniques et financiers», a affirmé le ministre des Finances, Louis Paul Motaze.


LIRE AUSSI: Cameroun: le FMI audite les performances économiques


L’accord triennal en faveur du Cameroun avait été approuvé le 26 juin 2017 pour un montant de près de 666,9 millions de dollars (environ 380 milliards de francs CFA).

Cet accord vise à accompagner les efforts déployés par le pays pour rétablir la vitalité extérieure et budgétaire, et jeter les bases d’une croissance plus durable et inclusive et tirée par le secteur privé.

Le gouvernement assure que le Cameroun «reste engagé à maintenir la dynamique des réformes prévues par la FEC».

Ce nouveau décaissement porte ainsi à 217,8 milliards de francs CFA, les fonds déjà décaissés en faveur du pays dans le cadre de ce programme qui doit s’achever cette année.
Le 22/07/2019 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem

à lire aussi