Fermer

Vidéo. Automobile: Volkswagen inaugure son unité d’assemblage de véhicules au Ghana

Mise à jour le 06/08/2020 à 09h49 Publié le 04/08/2020 à 16h26 Par Moussa Diop

#Economie
Unite de montage Volkswagen

Une unité de montage de véhicules Volkswagen en Afrique du Sud.

© Copyright : DR

#Autres pays : Volkswagen a inauguré lundi 3 août son unité d’assemblage de véhicules au Ghana. Plusieurs modèles de la marque y seront montés. Avec cette nouvelle unité, le constructeur allemand étend sa présence en Afrique subsaharienne, où c'est sa cinquième implantation.

C’est en grande pompe et en présence du président ghanéen Nana Akufo Addo que le constructeur automobile allemand Volkswagen a officiellement inauguré le lundi 3 août son usine d’assemblage automobile d’Accra, capitale du Ghana. Il a profité de l’occasion pour dévoiler le premier véhicule sorti officiellement de l’unité de montage.

Volkswagen Ghana, filiale à 100% du constructeur allemand, importe les kits SKD (Semi-knocked down —kits automobiles assemblés partiellement) et assemble plusieurs modèles dans son unité d’Accra. Parmi ces modèles figurent, pour commencer, Tiguan, Passat et Teramont. Cette gamme devrait être ensuite élargie aux modèles Polo et Amarok.

L’unité de montage a une capacité d’assemblage de 5.000 unités par an au départ. Le constructeur espère porter celle-ci jusqu’à 30.000 unités par an.


LIRE AUSSI: Automobile: voici pourquoi l'Allemand Volkswagen multiplie ses unités de montage en Afrique


La réalisation de cette unité de montage est le résultat d’un protocole d’accord signé entre Volkswagen et le gouvernement ghanéen lors de la visite de la chancelière allemande au Ghana en 2018. Dans cette optique, le constructeur allemand s’est engagé à soutenir le développement d’une industrie automobile locale moderne dans le cadre de la Politique de développement automobile du Ghana (GADP), composante du programme de transformation industrielle du pays.


Dans ce cadre, le gouvernement ghanéen a interdit en mai 2020 l’importation de véhicules d’occasion de plus de 10 ans. Il souhaite attirer d’autres constructeurs et devenir un hub automobile de la région Afrique de l’Ouest, qui compte 380 millions de consommateurs.


LIRE AUSSI: Automobile: le Ghana interdit les importations de vieux véhicules pour booster le secteur du montage


«Avec la société chinoise Sinotruk, déjà engagée dans l’assemblage de camions au Ghana, nous espérons que d’autres sociétés d’automobiles, qui ont indiqué qu’elles étaient prêtes à s’installer au Ghana, suivront bientôt l’exemple remarquable et pionnier de Volkswagen», a souligné le président Akufo Addo, assurant à la marque allemande que le gouvernement continuera à soutenir l’entreprise de diverses manières afin d’assurer la durabilité et la rentabilité de la filiale ghanéenne.

Avec cette inauguration, Volkswagen étend sa présence sur le continent africain, et notamment en Afrique subsaharienne. Celle-ci intervient après celles du Kenya, Nigeria et Rwanda, sachant que le constructeur allemand a aussi une présence historique en Afrique du Sud.

Le constructeur automobile allemand compte poursuivre son maillage industriel en Afrique avec de nouvelles implantations, notamment en Ethiopie, en Namibie, etc.


LIRE AUSSI: Voitures d’occasion. Un exemple à suivre: comment le Maroc s'est débarrassé des poubelles ambulantes


En misant sur l’Afrique subsaharienne, Volkswagen fait le pari de l’avenir de l’industrie automobile sur le continent. En effet, avec plus de 1,2 milliard d’habitants, soit 15% de la population mondiale, l’Afrique ne pèse qu’autour de 2% du parc automobile mondial. Et le marché automobile africain est très largement dominé par les véhicules d’occasions qui y représentent plus de 80% des ventes.

Une situation qui devrait fortement évoluer dans les années à venir. Selon Dave Coffey, PDG de l’Association africaine des constructeurs automobiles (AAAM), les ventes annuelles de véhicules neufs en Afrique subsaharienne pourraient passer de 100 000 unités actuellement, hors Afrique du Sud, à 2 millions d’unités au cours des 15 prochaines années.
Le 04/08/2020 Par Moussa Diop