Fermer

Suisse-Afrique: Berne compte se tourner davantage vers l’Afrique

Mise à jour le 26/10/2020 à 16h13 Publié le 26/10/2020 à 16h07 Par Moussa Diop

#Economie
Guillaume Scheurer

Guillaume Scheurer, ambassadeur de la Suisse au Maroc.

© Copyright : DR

#Autres pays : Déjà présent sur le continent via ses multinationales (Nestlé, ABB, LafargeHolcim,…), le pays helvétique compte renforcer sa présence sur le continent dans les années à venir. C’est ce que vient de révéler l’ambassadeur de Suisse au Maroc, Guillaume Scheurer, à MGH Partners.

Tout comme les grandes puissances que sont les Etats-Unis, la Chine, la Russie, la France, le Royaume-Uni ou encore Allemagne, et des grands pays émergents, que sont le Brésil, l'Inde ou la Turquie, la Suisse compte elle aussi renforcer sa présence en Afrique dans les années à venir.

Dans un entretien accordé à MGH Partners, Guillaume Scheurer, ambassadeur de la Confédération Helvétique au Maroc, revient sur les ambitions de son pays pour l'Afrique.

«En tant qu’ambassadeur au Maroc, il est très intéressant pour moi d’observer es développements sur le continent africain d’une perspective marocaine. Le Maroc, en effet, joue un rôle de point en tant que trait d’union avec les autres Etats Africains. Il fait aussi preuve d’une forte politique de coopération et d’investissement sur le continent africain», a souligné l’ambassadeur, en poste au Maroc depuis janvier 2020.


LIRE AUSSI: Cameroun: la Suisse veut accompagner le pays dans le développement des énergies renouvelables


A ce titre, il a expliqué que dans le cadre de sa Stratégie de politique extérieure 2020-2023, «la Suisse élabore sa première stratégie pour l’Afrique subsaharienne», et a organisé à ce titre un colloque international à Berne, auquel ont été conviés des représentants de plus de 30 pays africains. L’objectif en était de donner une nouvelle impulsion aux relations entre les deux parties, qui sont encore très en deçà des potentialités et des opportunités qu’offrent les deux marchés. 

Et pour asseoir un partenariat solide avec les pays africains, «la Suisse travaille dans une optique de partenariat horizontal, sur un pied d’égalité et en tenant compte des contextes particuliers de chaque pays et région. Nous en croyons pas dans une approche one-size-fits-all», a expliqué l’ambassadeur suisse, accrédité à Rabat.


LIRE AUSSI: Cameroun: bataille autour du conteneur du port de Douala entre la France et la Suisse


A ce titre, la Confédération promeut les investissements en Afrique et «pousse les entreprises suisses à combler les lacunes dans certaines chaînes de création de valeur, en ouvrant de nouveaux marchés et en créant des emplois sur place», a souligné Guillaume Scheurer.

Il faut d'ailleurs souligner que plusieurs entreprises suisses de grande taille sont implantées en Afrique depuis plusieurs décennies dont les plus connues sont Nestlé, ABB, LafargeHolcim, SGS, Sika, Sicpa, Givaudan, Triumph, etc. Le Royaume du Maroc figure parmi les destinations phares de ces entreprises helvétiques.


LIRE AUSSI: Cameroun. Crise anglophone: la Suisse propose son expérience


En matière de coopération, la Suisse soutien les partenariats public-privé dans de nombreux secteurs, notamment ceux de l’eau, de la santé, de l’agriculture, etc.

Enfin, à un niveau politique, fidèle à sa politique de neutralité, la Suisse s’est toujours engagée à faciliter les rapprochements entre les parties en situation de conflit ou de différend sur le continent. 
Le 26/10/2020 Par Moussa Diop