Fermer

Investissement en Afrique: l’édition 2020 d’Africa Investment Forum annulée à cause du Covid-19

Mise à jour le 06/11/2020 à 17h22 Publié le 05/11/2020 à 11h57 Par Moussa Diop

#Economie
infrastructures
© Copyright : DR

#Autres pays : La Banque africaine de développement (BAD) et ses partenaires viennent d’annuler l’édition 2020 de l’African Investment Forum (AIF). Cet événement est un catalyseur d'investissements en Afrique. Lors de l'AIF 2019, 52 contrats d'une valeur de 40,1 milliards de dollars avaient été signés.

L’édition 2020 de l’African Investment Forum, manifestation organisée par la Banque africaine de développement (BAD) et ses partenaires, a été reportée à l'an prochain. Ce report a été décidé après l’évaluation attentive de l’impact du Covid-19 et de son évolution en Afrique, à un moment où le monde traverse une seconde vague de contaminations avec des impacts sur les voyages. 

Ce forum annuel des investisseurs en Afrique était initialement prévu sur trois jours, en novembre, dans la métropole sud-africaine  de Johannesburg.

L’AIF est un forum annuel des investisseurs en Afrique. Il s’appuie sur quatre piliers pour atteindre ses objectifs: le contact, l’engagement, la conclusion d’accords et le suivi des investissements.


LIRE AUSSI: Afrique: à cause du Covid-19, les Investissements directs étrangers ont chuté de 28% au premier semestre


L’édition AIF 2021 devrait intervenir dans un contexte de relance de l’investissement en Afrique après une année 2020 marquée par la crise de la pandémie du Covid-19, qui a réduit les investissements directs étrangers (IDE) à destination du continent, et freiné les investissements publics, à cause de la baisse des recettes budgétaires et de l’allocation d’une partie de celles-ci, de manière exceptionnelle, vers des dépenses liées à la pandémie du Covid-19.

Toutefois, les partenaires de l’AIF se prépare à mettre les bouchées doubles pour l'an prochain afin d'attirer davantage d’investisseurs vers le continent et de libérer le potentiel d’investissement du continent.

Lors de l’édition AIF 2019, ce sont pas moins de 57 projets, d’une valeur totale de 67,7 milliards de dollars, qui ont été présentés. 52 contrats représentant une valeur de 40,1 milliards de dollars avaient, de plus, suscité l’intérêt des investisseurs présents. Parmi ces projets figurent, entre autres, le pont route-rail Kinshasa-Brazzaville, le projet SkyTrain au Ghana. 


LIRE AUSSI: Top 5 des destinations des investissements directs étrangers en Afrique


Cette édition avait connu la participation de 2.200 participants, venus de 109 pays dont 48 africains, ce qui dénote de l’intérêt et des engagements de financement en faveur du continent.

Les partenaires fondateurs de l’AIF sont la BAD, la Banque africaine d’import-export (Afreximbank), la Société financière africaine, la plateforme d’investissement dans les infrastructures Africa50, la Banque islamique de développement, la Banque de développement de l’Afrique australe et la Banque de commerce et de développement.
Le 05/11/2020 Par Moussa Diop