Fermer

Afrique du Sud. Covid-19: le premier groupe de presse va arrêter l'édition de nombreux journaux et magazines

Mise à jour le 07/07/2020 à 17h23 Publié le 07/07/2020 à 16h34 Par Le360 Afrique - MAP

#Médias
médias24 afrique du sud

Siège du premier groupe de presse d'Afrique du Sud.

© Copyright : DR

#Autres pays : Le plus grand éditeur, imprimeur et distributeur de presse écrite sud-africain, Media24, a annoncé, mardi 7 juillet, sa décision de fermer plusieurs journaux et magazines et de licencier plus de 500 employés.

«Pour un bon nombre de nos produits de la presse écrite, les mesures prises auparavant pour compenser les déclins des revenus structurels ne sont plus possibles», a indiqué le directeur général de Media24, Ishmet Davidson, notant que «le groupe n'a plus d'autres options».

Un journal national, quatre journaux communautaires et quatre magazines nationaux seront fermés par la société, rapportent les médias sud-africains, notant que le groupe devrait externaliser la majorité de ses magazines mensuels et réduire de moitié sa production.

Ces fermetures interviennent alors que la chaîne publique sud-africaine (SABC) et les trois autres plus grands éditeurs du pays, à savoir Arena Holdings, Caxton et Independent News, ont mis en place des plans de licenciement dans un contexte marqué par une crise économique grave.


LIRE AUSSI: Afrique du Sud: le gouvernement compte céder South African Airways au privé


Le Forum sud-africain des éditeurs a fait savoir qu'environ 50.000 personnes employées dans le secteur de l'imprimerie pourraient être affectées par la fermeture de journaux.

«Les entreprises de la presse écrite font face à des difficultés accrues depuis des années», a indiqué le professeur à l'université de Johannesburg, Dinesh Balliah, estimant que d'autres fermetures devraient avoir lieu au profit du contenu en ligne.

Depuis la mise en place du confinement national à cause de la pandémie du coronavirus, les publications imprimées ont connu une chute des recettes allant de 40% à 100% en raison de la baisse des revenus publicitaires et de vente, selon les médias locaux.
Le 07/07/2020 Par Le360 Afrique - MAP

à lire aussi