Fermer

Cameroun: les élèves préfèrent les révisions aux vacances de fin d'année

Mise à jour le 06/01/2019 à 10h59 Publié le 06/01/2019 à 10h58 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

#Politique
Cameroun: les élèves préfèrent les révisions aux vacances de fin d'année
© Copyright : DR

#Autres pays : Plusieurs élèves ont passé ces deux dernières semaines à étudier afin d’améliorer leur moyenne avant la reprise du des cours lundi 7 janvier prochain pour le compte du deuxième trimestre. Un trimestre relativement court et plein de défis.


Les élèves de la maternelle, du primaire et du secondaire vont renouer avec les bancs de l’école lundi 7 janvier 2019 pour le compte du deuxième trimestre. «Le deuxième trimestre est un trimestre relativement court, à cause de nombreuses interruptions de cours. Il n’y aura donc pas de temps pour des activités extra scolaires. Il faut se concentrer dès maintenant pour se rattraper et avoir de meilleures notes par rapport à celles obtenues au premier trimestre», affirme un enseignant. Ceux qui ont mal négocié la rentrée scolaire en septembre dernier doivent plus que jamais redoubler d’efforts pour relever leur moyenne scolaire.  Conscients de cela, certains élèves ont ainsi passé les fêtes de fin d’année la tête plongée dans les cahiers.


>>>LIRE AUSSI: Cameroun: quand les transes collectives font leur nid à l'école

«Je n’ai pas véritablement fêté, car je devais réviser. J’ai eu 8 de moyenne au premier trimestre et je dois beaucoup bosser pour combler le gap au deuxième trimestre. Du coup, j’ai passé ces derniers jours à suivre des cours de répétition», explique Hervé, élève en classe de Terminale C dans un collège de la capitale. Le futur bachelier compte également sur les cours de remise à niveau organisés dans son établissement scolaire pour améliorer ses notes et espérer décrocher son diplôme à la fin de l’année scolaire. Carine, elle, a glissé quelques cahiers dans sa valise avant de prendre la route de Yaoundé, la capitale, où elle vient de passer ses deux semaines de congés de Noël.

Elève en classe de première A4 espagnol à Kribi, cité balnéaire du Sud du Cameroun, l’adolescente de 17 ans a voulu concilier fête et études pendant cette période. «Je suis dans une classe d’examen (elle passe le probatoire en juin prochain, Ndlr) et il faut rester concentrée. C’est pourquoi j’ai aménagé deux heures par jour pour réviser mes cours, surtout les matières comme la physique et les maths où je ne suis pas très bonne», explique celle qui est sortie troisième de sa classe au terme du premier trimestre. Mais avant de reprendre le chemin de l’école, il faut reprendre celui de la maison, notamment ceux qui ont passé les fêtes hors de leur lieu de résidence.


>>>LIRE AUSSI: Cameroun: 14 milliards de francs CFA des Etats-Unis pour le bien-être des élèves

Dans les agences de voyage, l’affluence est à son comble à 48h de la reprise des cours. Il faut se lever tôt pour avoir un ticket et parfois jouer des coudes pour s’en procurer un. Les passagers sont pour la plupart des élèves qui rentrent des congés de Noël. Certains voyagent seuls comme Carine ou sont accompagnés d’un parent comme le petit Alexandre, 8 ans, qui retourne dans sa famille à Douala, la métropole économique. Dans certaines agences de voyage, l’on assure que des dispositions ont été prises pour assurer le maximum de confort aux passagers. Pour les élèves, l’important est d’arriver tôt et dans de bonnes conditions afin d’être suffisamment reposé avant la reprise des cours lundi prochain.

Le 06/01/2019 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell