Fermer

Satellite: le Cameroun veut se lancer à la conquête de l’espace

Mise à jour le 22/08/2019 à 01h23 Publié le 21/08/2019 à 08h16 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem

#Politique
satellite
© Copyright : DR

#Autres pays : Un groupe de travail chargé de mener l’étude de faisabilité d’un programme spatial a été mis sur pied. Son objectif est de mener une étude de faisabilité d'un programme spatial au Cameroun et de s’enquérir des procédures de mise en œuvre des réseaux à satellites.

Le Cameroun envisage de se lancer à la conquête de l’espace. En juillet dernier, la ministre des Postes et Télécommunications, Minette Libom Li Likeng, a signé une décision pour l'organisation et le fonctionnement d’un groupe de travail chargé de mener une étude de faisabilité pour un programme spatial au Cameroun, baptisé Camspace, rapportent des médias locaux.

Composé de 25 experts issus de plusieurs administrations publiques, ce groupe sera notamment chargé de fournir les données relatives à la capacité du pays à mener un programme spatial, de s’enquérir des procédures de mise en œuvre des réseaux à satellites, ainsi que des ressources humaines nécessaires à ce projet, selon Investiraucameroun.com.


LIRE AUSSI: Tunisie: le premier satellite du pays bientôt mis sur orbite


Travaillant sous la supervision de la Cameroon Civil Aviation Authority (CCAA) -l’autorité aéronautique du Cameroun- ce groupe devra également mener une étude d’impact environnemental et évaluer le coût de mise en œuvre et de la rentabilité économique, d’après la même source.

En d’autres termes, les experts mandatés pour cette mission devraient permettre au gouvernement d’avoir toutes les informations et les compétences nécessaires à son exploration spatiale.

Ce groupe de travail sera «dissout de plein droit dès le dépôt du rapport général» auprès du ministère des Postes et Télécommunications, indique la ministre des Postes et Télécommunications. 


LIRE AUSSI: Le Kenya construit son premier satellite spatial


Selon Minette Libom Li Likeng, ce rapport doit être déposé deux mois au plus tard après la validation par le Comité interministériel d’attribution des bandes de fréquences.

En cas de réussite de ce programme spatial, le Cameroun deviendra alors le neuvième pays africain à se lancer dans l’espace, après le Maroc, l’Algérie, l’Egypte, le Nigeria, l’Afrique du sud, le Ghana, l’Angola et le Rwanda.
Le 21/08/2019 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem

à lire aussi