Fermer

Le Kenya construit son premier satellite spatial

Mise à jour le 27/01/2018 à 10h44 Publié le 27/01/2018 à 09h49 Par Moussa Diop

#Société
nano satellite
© Copyright : DR

#Autres pays : Une équipe de l’université de Nairobi vient de mettre sur pied un nano-satellite. Celui-ci sera envoyé à la Station spatiale internationale en avril-mai prochain pour son lancement avec deux missions principales.

Après le Ghana, les ingénieurs de l’Université de Nairobi viennent de construire le premier satellite du Kenya. Il s’agit plus précisément d’un nano-satellite en forme de cube de 10x10 centimètres, avec un volume d’un litre. Baptisé ”1KUNS-PF” (1er vol de précurseurs de satellites Nano de l’Université du Kenya), il s’agit du premier satellite développé par le Kenya.

Le développement de ce satellite a été initié en septembre 2015 par le Bureau des affaires spatiales des Nations Unies et le Jaxa (Japan aerospace exploration agency). La réalisation de ce satellite a bénéficié également d’un financement de 1 million de dollars aux ingénieurs kényans de la part du Japon.


LIRE AUSSI: Le Ghana a lancé son premier satellite dans l’espace


Ce satellite sera lancé en avril ou en mai prochain à partir du module expérimental japonais Kibo sur la Station spatiale internationale (ISS) et mis en service environ un mois plus tard.

Les satellites miniatures -ou nano-satellites- (satellites artificiels d’une masse comprise entre 1 et 10 kg) effectuent de plus en plus des missions commerciales que réalisaient auparavant de gros satellites.


LIRE AUSSI: VIDÉO. Maroc: le satellite Mohammed VI-A lancé avec succès depuis la Guyane française


Le nano-satellite sera utilisé pour la supervision des activités agricoles et la surveillance des frontières kenyanes. Il sera également utilisé pour tester les technologies pour le lancement d’un plus grand satellite d’observation de la Terre dans le futur.

En cas de succès du lancement de son satellite, le Kenya rejoindra le club restreint des pays africains qui ont lancé des nano-satellites dans l’espace: Nigeria, Afrique du Sud, Algérie, Ghana et Egypte. Le Maroc aussi, après avoir lancé le satellite Mohammed VI-A, prépare le lancement d’un nano-satellite MN35-13 en fin 2018.

Le 27/01/2018 Par Moussa Diop

à lire aussi