Fermer
#Société

Vidéo. Mali: les premières images du cycliste marocain qui se rend à la Mecque

Mise à jour le 08/05/2018 à 17h22 Publié le 08/05/2018 à 17h18 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté

#Autres pays : Mohammed Rbouhate est un globe-trotter marocain, originaire de la ville de Meknès. Il voyage sous le signe de la paix. Il veut se rendre à la Mecque, mais à vélo, en suivant la trace de ses ancêtres.

Du haut de ses 58 ans, Mohamed Rbouhate possède déjà 40 ans d’expérience dans le cyclisme. Son voyage qui se fera entièrement à vélo, le mènera du Maroc à l'Arabie Saoudite, en passant par la Mauritanie, le Mali, le Burkina-Faso, le Niger, le Tchad, le Soudan et l’Egypte.

"Ce périple à deux roues, placé sous le signe de la paix, selon Mohammed, épouse la volonté du roi Mohammed VI de renforcer les liens séculaires entre le royaume du Maroc et les pays africains que traversera Rbouhate pour porter un message de paix, de fraternité et de concorde entre les peuples africains", explique en substance, Hassan Naciri, ambassadeur du Maroc à Bamako.


>>>LIRE AUSSI: Maroc: Othmane Zolati poursuit sa folle aventure de tour du continent à pieds

Dans la capitale malienne où il était arrivé le 7 mai, Rbouhate a été accueilli par le personnel diplomatique ainsi que la communauté marocaine de Bamako, notamment des hommes d'affaires et des représentants de la société civile.

Dienta Ilham Aït Addi, présidente de l’association Al Jisr-Mali, a également tenu à apporter son soutien à ce globe-trotter d'un nouveau genre. Cette femme, très active auprès des investisseurs marocains et maliens, accompagne également les entreprises à l'international dans les deux pays. 

De passage à Bamako, Aziz Mikhod, directeur général de MAFAIP-Sénégal, société spécialisée dans la vente de matériels et produits de nettoyage, s’est beaucoup investi dans l'accueil de ce cycliste pèlerin.

Mohammed Rbouhate a quitté Bamako dimanche dernier à destination du Burkina Faso.  



Le 08/05/2018 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté

à lire aussi