Fermer

Cameroun: le téléphone portable interdit aux enseignants pendant les heures de cours

Mise à jour le 18/09/2018 à 09h40 Publié le 18/09/2018 à 08h32 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

#Société
Enseignant
© Copyright : DR

#Autres pays : Le délégué régional de l’Education de base pour la région de l’ouest vient de proscrire l’usage du téléphone portable par les enseignants pendant les heures de classe. Il justifie sa décision par les «conséquences graves» d’une telle pratique, notamment sur l’apprentissage des élèves.

Le délégué régional du ministère de l’Education de base pour la région de l’Ouest vient d’interdire l’utilisation du téléphone portable par les enseignants pendant les heures de cours. «J’ai l’honneur de vous demander de proscrire de façon systématique une telle pratique qui relève d’une légèreté exacerbée», écrit-il dans une lettre-circulaire du 11 septembre 2018 adressée aux délégués départementaux et aux inspecteurs d’arrondissement de l’Education de base, ainsi qu’aux directeurs d’écoles.

Il justifie sa décision par les «proportions inquiétantes» que prend ce «phénomène récurrent» dans les écoles maternelles et primaires de la région.

«Cette pratique peu orthodoxe, voire contraire à l’éthique et à la déontologie de la profession enseignante, entraîne inéluctablement des conséquences graves dans l’action pédagogique, notamment l’abandon des apprenants à eux-mêmes, les perturbations avérées dans la conduite des activités d’enseignement/apprentissage et la couverture approximative des programmes et des heures d’enseignement», énumère le délégué.


LIRE AUSSI: Cameroun: le taux de pénétration du téléphone mobile atteint la barre de 83%


Toutes choses qui, affirme-t-il, vont à l’encontre «des nobles objectifs pédagogiques fixés par le ministère de l’Education de base pour cette année 2018-2019». La mesure divise l’opinion. Certains saluent cette initiative, estimant que les enseignants doivent eux aussi se conformer au règlement intérieur imposé aux élèves qui interdit l’usage du téléphone portable à l’école.

«Le phénomène dont il parle est réel et cela réduit la qualité des enseignements dispensés, en plus du programme qui n’est pas terminé à temps à cause des appels intempestifs de certains pour cause de business et activités parallèles», affirme un internaute.


LIRE AUSSI: Cameroun: l’armée interdit l’usage des téléphones androïdes aux soldats sur le terrain


Pour d’autres cependant, cette mesure n’a pas lieu d’être, surtout que le portable est aujourd’hui un outil de vulgarisation pédagogique. «Les enseignants sont décidemment les moins chers de toute l’administration. Un peu de respect pour ces nobles travailleurs à qui on ne donne rien et de qui on attend le meilleur», s’indigne une internaute. A noter que le ministère de l’Education de base a pour mission essentielle de promouvoir, pour tous les enfants d’âge scolaire, l’accès et l’achèvement du cycle primaire et de lutter contre l’analphabétisme.




Le 18/09/2018 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

à lire aussi