Fermer

Coronavirus: le gouvernement camerounais veut accélérer les tests à travers le pays

Mise à jour le 04/06/2020 à 11h10 Publié le 04/06/2020 à 08h48 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem

#Société
tests covid-19
© Copyright : DR

#Autres pays : Alors que la barre des 20.000 tests réalisés vient à peine d’être franchie depuis le début de l’épidémie, 145.000 autres tests de dépistage viennent d’être acquis pour assurer l’autonomie des régions en matière de testing.

Dans le cadre de la riposte contre la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19), le gouvernement camerounais veut multiplier les tests à travers le pays. «Le gouvernement vient d’acquérir 100.000 tests antigènes et plus de 45.000 tests moléculaires disponibles sur l’ensemble du territoire (…) Toutes les régions seront désormais autonomes en matière de testing. La devise c’est tracking, testing et treat», indique le ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie, sur son compte Twitter.

«Dès le 5 juin prochain, nous aurons des points de prélèvements dans les districts de santé de manière à permettre au plus grand nombre de se faire tester en cas de besoin. Le Palais des sports (de Yaoundé, Ndlr) sera également un grand centre de prélèvements, en plus des structures existantes», ajoute le ministre dans un autre post.


LIRE AUSSI: Gabon. Covid-19: lancement d’un laboratoire de dépistage de masse d’une capacité de 10.000 tests par jour


Depuis le début de l’épidémie dans le pays, les cas suspects étaient testés en priorité. On note cependant un certain engouement des populations pour les tests volontaires.

«L’affluence observée dans les sites aménagés pour le moment à Yaoundé et bientôt dans les autres régions du pays pour ces opérations de tests volontaires galvanise l’équipe du système de gestion de l'épidémie. Cette volonté manifeste de se faire dépister nous donne de considérer que les campagnes de sensibilisation, ainsi que les actions de communication menées jusqu’ici portent leurs fruits», affirme le Dr Georges Alain Etoundi Mballa, directeur de la lutte contre la maladie, les épidémies et les pandémies au ministère de la Santé publique.

Jusqu’ici, le ministre avait annoncé, le 24 mai dernier, que le Cameroun venait tout juste de franchir la barre des 30.000 tests réalisés. Par ailleurs, le gouvernement voudrait associer les formations hospitalières privées dans la prise en charge des malades du Covid-19.


LIRE AUSSI: Kenya. Coronavirus: le gouvernement adopte la stratégie des tests à très grande échelle


C’est dans ce cadre que sur proposition de l’Ordre national des médecins du Cameroun, cinq cliniques à Douala, la métropole économique et deux à Yaoundé, la capitale et épicentre de l’épidémie, pourraient venir en soutien aux formations publiques et centres agréés de prise en charge des patients atteints de coronavirus.

La réponse du Premier ministre, Joseph Dion Ngute, reste attendue sur le sujet. Au 2 juin 2020, le Cameroun enregistrait 6.585 cas positifs au coronavirus, pour 3.676 guérisons et 200 décès.
Le 04/06/2020 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem