Fermer

Hadj 2020: incertitudes sur la participation des pèlerins camerounais

Mise à jour le 13/06/2020 à 10h25 Publié le 12/06/2020 à 09h15 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem

#Société
mecque
© Copyright : DR

#Autres pays : Compte tenu du contexte sanitaire lié à la pandémie de coronavirus qui sévit dans le monde, et les restrictions qu’elle a entraînées, les autorités camerounaises appellent les fidèles musulmans à faire preuve de patience. Pour l’heure, aucune inscription au hajj n’est à l’ordre du jour.

Les fidèles musulmans camerounais désireux d’effectuer le pèlerinage à la Mecque cette année ne sont pas sûrs de pouvoir effectuer le déplacement en Arabie Saoudite. 

«Le ministre de l’Administration territoriale, président de la Commission nationale du Hadj, porte à la connaissance de la communauté musulmane qu’en raison de la pandémie de Covid-19 ayant entraîné des restrictions aux mouvements des personnes à travers le monde, de fortes incertitudes planent sur la participation de nos compatriotes au Hadj 2020 dans les lieux saints de l’Islam», indique un communiqué publié le 10 juin 2020 par le ministre de l'Administration territoriale, Paul Atanga Nji.


LIRE AUSSI: Le Hajj 2020 serait maintenu, mais avec un chapelet de conditions


Aussi, le ministre demande-t-il «à tous les encadreurs {qui servent notamment d’intermédiaires pour les fidèles, Ndlr} de s’abstenir de collecter des fonds pour l’inscription des pèlerins au Hadj 2020». Cependant, le contact reste maintenu avec l’ambassade du royaume d’Arabie Saoudite au Cameroun, et l’ambassade du Cameroun en Arabie Saoudite.

La Commission nationale du Hadj «informera la communauté musulmane nationale de l’évolution de la situation en temps opportun», conclut ce communiqué.

Après certaines incertitudes à cause du contexte sanitaire, les autorités saoudiennes auraient décidé de maintenir finalement le Hadj pour cette année 2020, sous certaines conditions cependant.


LIRE AUSSI: Coronavirus. Sénégal: Hajj 2020 annulé, écoles fermées, manifestations suspendues


Ainsi, selon des sources citant le site saoudien Al Madenah News, les personnes âgées de plus de 60 ans, immunodéprimées ou souffrant de maladies chroniques ne seraient pas en mesure d’avoir le visa.

Un sésame qui, selon le site, devrait également être très limité, la priorité pouvant être accordée aux pays arabes et islamiques, sans exclusion toutefois des autres pays.

Les pèlerins pourraient ne pas pouvoir visiter la Mecque et Médine comme par le passé, alors que la saison du pèlerinage 2020, selon Al Madenah News, se déroulerait entre le 28 juillet et le 2 août 2020.

En 2019, le Cameroun avait obtenu du royaume d’Arabie Saoudite, un quota de 2.839 pèlerins pour le Hadj. Un nombre qui devrait être largement revu à la baisse dans le contexte actuel, au cas où le pèlerinage serait autorisé pour un certain nombre de musulmans camerounais. 
Le 12/06/2020 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem

à lire aussi