Fermer

Afrique. Covid-19: la barre des 10.000 décès franchie, le continent toujours résilient

Mise à jour le 01/07/2020 à 17h38 Publié le 01/07/2020 à 09h33 Par Mar Bassine

#Société
Afrique. Covid-19: la barre des 10.000 décès franchie, le continent toujours résilient

L'Afrique se montre étrangement résiliente face au nouveau Coronavirus.

© Copyright : DR

#Autres pays : Le nombre de décès vient d'atteindre le nombre de 10.000, néanmoins le continent continue d'afficher le plus faible taux de décès liés au nouveau coronavirus, au monde.


C'est ce mardi 30 juin que l'Afrique a franchi la barre des 10.000 décès, mais également celle des 400.000 cas confirmés de contamination au nouveau coronavirus. Avec presque quatre mois de contamination, le continent montre une forte résistance, malgré un nombre de décès et de contaminations sans cesse en augmentation.

En effet, d'après ces chiffres, le continent reste celui le moins touché par le Covid-19, mais aussi celui où la mortalité est la plus faible au monde, avec un taux de létalité de 2,5% seulement.


>>>LIRE AUSSI: Afrique: la situation de la pandémie après le dépassement de la barre des 300.000 cas


Au niveau mondial, les cas de contamination ont atteint 5.706.858 selon le site de données statistiques Worldometers pour un nombre de décès qui est de 509.164, à la mi-journée de ce mardi, soit un taux de mortalité de 8,92%, trois fois et demie plus élevé que celui de l'Afrique. 

Les pays les plus touchés, sur le continent, ont un nombre de décès relativement moins important que dans les autres parties du monde. Par exemple, l'Afrique du Sud, avec ses 144.264 tests positifs, ne compte que 2.529 décès depuis le début de l'épidémie, soit un taux d’à peine 1,75%.

L'Égypte, pour sa part, avec 66.754 personnes testées positives, ne déplore que 2.872 décès, soit 4,3% qui n'ont pas survécu au virus.


>>>LIRE AUSSI: Covid-19: l’Afrique franchit la barre des 200.000 cas, mais avec un faible taux de létalité

Même l'Algérie, pays au taux de létalité le plus élevé du continent, avec 6,67%, est beaucoup mieux lotie que la plupart des pays européens ou même américains. Ce pays d'Afrique du Nord compte à peine 905 décès, pour 13.571 malades.

Si l’on regarde l'Espagne, la France, l'Italie, le Brésil ou les États-Unis, l’Afrique est décidément sur une autre planète.

Le Brésil par exemple, avec une population comparable à celle du Nigeria, soit 212 millions d'habitants, compte déjà plus de 58.000 décès, soit près de six fois le nombre de victimes de toute l’Afrique. Or, la population africaine est de l'ordre de 1,32 milliard d'âmes, soit 6 fois plus que celle du pays sud-américain.

Les États-Unis comptent eux 13 fois plus de décès que tout le continent dans son ensemble, avec une population presque quatre fois moins importante. La France, l'Italie et l'Espagne réunies, ce qui fait un nombre d'habitants comparable à celui du Nigeria, ont vu mourir 93.000 malades du nouveau coronavirus. Même si la pandémie semble être maîtrisée dans ces trois pays européen, force est de constater que l'Afrique connaît une situation différente. 

Pourtant, on prédisait des centaines de milliers voire des millions de morts pour le continent. Beaucoup affirment que la faiblesse apparente des cas de contamination est liée à l'insuffisance de tests de dépistage. C'est un argument qui n'est pas dénué de sens, néanmoins, l'Afrique n'aurait jamais pu mettre ses morts dans un placard pour les dérober à la vue de tous. D'autres facteurs jouent certainement, s'accordent à dire les observateurs déroutés.
Le 01/07/2020 Par Mar Bassine

à lire aussi