Fermer

Cameroun: l'inventeur Arthur Zang conçoit un système pour produire de l'oxygène médical

Mise à jour le 12/07/2020 à 08h22 Publié le 11/07/2020 à 08h54 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem

#Société
Oxynnet

Oxxynet, un système pouvant permettre aux hôpitaux de produire de l’oxygène médical.

© Copyright : DR

#Autres pays : Le concepteur du Cardiopad, une tablette médicale numérique, a mis au point un système pour démocratiser l'oxygène médical et faciliter, entre autres, la prise en charge des patients souffrant de détresse respiratoire dans le contexte de la crise sanitaire actuelle.

Arthur Zang, jeune ingénieur camerounais, inventeur notamment de la tablette médicale Cardiopad, refait parler de lui. Dans le contexte de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19) qui sévit dans le pays, l'inventeur a orienté ses recherches vers la mise au point d'un système pouvant permettre aux hôpitaux de produire de l’oxygène médical. Ce, afin de faciliter notamment la prise en charge des personnes souffrant de détresse respiratoire, notamment dans les localités enclavées.


LIRE AUSSI: Vidéos. Coronavirus. Appareils respiratoires artificiels: les inventeurs et ingénieurs maghrébins apportent des solutions


L'invention est baptisée Oxynnet. «L’oxygène médical est composé de 95% d’oxygène pur alors que l’air que nous respirons est constitué de 21% d’oxygène. Ce qui n'est pas suffisant pour une personne qui souffre de problèmes respiratoires. Au Cameroun actuellement, l’oxygène médical est produit par une seule entreprise. C’est cette dernière qui le vend aux hôpitaux. Donc, ce n’est pas donné. (…) Le Cameroun étant touché par le coronavirus, on s’est dit qu’il fallait faire quelque chose pour décentraliser la prise en charge des personnes souffrant de problèmes respiratoires», explique l'inventeur de 33 ans.


LIRE AUSSI: Cameroun: Arthur Zang rend les examens cardiologiques très accessibles avec le Cardiopad


Une innovation qui devrait conduire à une baisse des coûts pour les patients. «Les patients sont appelés à dépenser 10000 FCFA par heure de respiration, parce que l’hôpital lui-même achète la bouteille d’oxygène à 40.000 FCFA auprès d’une entreprise de la place. Avec Oxynnet, chaque hôpital produira son oxygène à partir de l’air ambiant ou de l’électricité», affirme Arthur Zang.

La station de production d'oxygène mise sur pied se démarquera des appareils individuels actuellement sur le marché car, selon son concepteur, elle permettra d'alimenter tout un hôpital.


LIRE AUSSI: Vidéo. Santé, Arthur Zang parle de son Cardio Pad


«Oxynnet va permettre à chaque hôpital de produire son oxygène à partir de l'électricité et de l’air ambiant. Il n'y aura rien d'autre à acheter. Grâce à son application androïde, la station peut être paramétrée à distance», indique-t-il.

Une fois que la station produit de l'oxygène, elle alimente le réseau de distribution à l’intérieur de l'hôpital et les techniciens n'ont plus qu'à brancher les patients à ce réseau de distribution.


LIRE AUSSI: Innovation: une couveuse néonatale connectée made in Cameroun


PDG de Himore Medical Equipments, Arthur Zang est un ingénieur en informatique, issu en 2010 de l’École nationale supérieure polytechnique de Yaoundé. Il a notamment été rendu célèbre par la mise au point d'une autre application médicale, le Cardiopad.

Il s'agit d'un appareil qui permet notamment de relever et de transmettre à distance, les paramètres cardiaques d'un patient. Une invention qui lui a permis de remporter de nombreux lauriers au plan domestique et à l'international.

Le 11/07/2020 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem