Fermer

Nigeria: premiers cas du variant Omicron détectés dans le pays le plus peuplé d'Afrique

Mise à jour le 01/12/2021 à 12h01 Publié le 01/12/2021 à 11h59 Par Le360 Afrique - Afp

#Société
Variants Covid-19
© Copyright : DR

#Autres pays : Le Nigeria, pays le plus peuplé d'Afrique, a détecté trois premiers cas du variant Omicron du coronavirus qui se répand à travers le monde, ont annoncé mercredi les autorités sanitaires.

Des analyses "ont identifié et confirmé les premiers cas au Nigeria de B.1.1.529 SARS-CoV-2, désormais connu sous le nom de variant Omicron", a déclaré dans un communiqué le responsable du Centre nigérian de contrôle des maladies (NCDC), Ifedayo Adetifa.

"Des échantillons obtenus à partir des tests demandés à tous les voyageurs, deux jours après leur arrivée au Nigeria, se sont révélés positifs au variant chez trois personnes qui avaient précédemment voyagé en Afrique du Sud", précise ce communiqué.

"Ces personnes étaient arrivées dans le pays la semaine dernière", ont ajouté les autorités qui affirment qu'un suivi pour s'assurer de leur isolement et de la recherche de cas contact ont débuté.

>>> LIRE AUSSI: Covid-19: les mesures prises par les pays maghrébins pour se protéger du variant Omicron

"Omicron est largement répandu dans le monde... Ainsi, il est question de savoir quand, et non pas si, davantage de cas seront identifiés", poursuivent les autorités.

Le pays le plus peuplé d'Afrique a jusqu'ici enregistré officiellement 214.113 cas de coronavirus et 2.976 morts. Des chiffres bas, au regard de ses 210 millions d'habitants, mais probablement sous-évalués, le nombre de tests effectué restant très faible.

Le Nigeria a récemment lancé une campagne de vaccination de masse dans le pays, mais les taux de vaccination restent faibles, avec seulement 3,5 millions de personnes ayant reçu jusqu'ici deux injections.

>>> LIRE AUSSI: Variant Omicron: la BAD reporte un forum sur les investissements en Afrique prévu à Abidjan

Le gouvernement a annoncé prévoir de vacciner 112 millions de personnes d'ici la fin de l'année prochaine, soit 70% de la population adulte du pays.

Après l'annonce de la découverte du variant Omicron en Afrique du Sud, le Nigeria avait ordonné aux voyageurs d'effectuer un test deux jours après leur arrivée, en plus de celui déjà demandé une semaine après leur entrée sur le territoire.

L'annonce de la découverte du variant Omicron intervient le jour où le président sud-africain Cyril Ramaphosa est attendu à Abuja, la capitale du Nigeria, première étape d'une tournée prévue par le chef d'Etat en Afrique de l'Ouest.
Le 01/12/2021 Par Le360 Afrique - Afp