Fermer
#Société

Guinée: ces activités économiques qui prospèrent grâce à la Coupe d'Afrique des nations

Mise à jour le 23/01/2022 à 12h01 Publié le 23/01/2022 à 12h01 Par notre correspondant à Conakry- Mamadou Mouctar Souaré

#Autres pays : La Coupe d'Afrique en Guinée rime avec petits commerces, impressions de maillots et la conception d’autres gadgets à l'effigie du Syli National de Guinée. Pour certains, il suffit de simples appareils et pour d'autres, ce sont des équipementiers reconnus qui conçoivent entièrement les maillots.


L'un a habillé le président et son gouvernement à l'occasion des matchs du Syli, et l'autre, entrepreneur, plus modeste, fait des impressions personnalisées de maillots, t-shirts et des casquettes aussi. Kabinet Keita, installé en haute banlieue de Conakry, à Sonfonia, voit les jours de match du Syli, sa place prise d'assaut par ses clients. «On peut dire que c’est la période. C’est un moment très important pour nous imprimeurs. D’ailleurs, pour tous les imprimeurs. Mais pour cette année c’est assez particulier. Il y a l’engouement, beaucoup lancent les commandes. On est appelés à tout moment», se réjouit ce Guinéen.

>>> LIRE AUSSI: CAN 2021: les enseignements de la phase de poule

Dans sa salle d’attente, une cliente est venue retirer son t-shirt. Pour elle, c'est surtout une manière d'apporter son soutien au Syli national de Guinée. «Je suis venue récupérer mes maillots. J’en avais acheté deux. Je suis contente de la qualité des articles parce qu’au début j’avais commandé un seul mais ma petite sœur me l’a volé. Voilà pourquoi je suis revenue aujourd’hui pour un deuxième», confie Doussou Koivogui.

A deux heures de là, dans le quartier huppé de Lambayi, se trouve un autre un imprimeur, plus professionnel celui-là. C’est le promoteur d’un équipementier connu. Là, nous retrouvons Diawara Kabinet, la trentaine, PDG d’un équipementier sportif guinéen. Lui aussi semble plutôt fier et heureux des ventes. «Je crois que les équipementiers guinéens ont besoin de beaucoup d’accompagnement parce que pour satisfaire tous les Guinéens, il faut une grande quantité de maillots. Nous avons une population fortement mobilisée derrière son équipe nationale. Pour un début nous avons écoulé 3 000 maillots et on a encore plus de 8 000 disponibles là», explique-t-elle.

>>> LIRE AUSSI: CAN 2021: à Bamako, les supporters savourent la victoire des Aigles sur les Mourabitounes

Pour l’instant, les petits imprimeurs ne sont soumis à aucune contrainte liée à leur travail, les équipementiers sportifs eux aussi saluent l’absence de contrefaçon. Pour ces jeunes entrepreneurs, il n’y a plus qu’à espérer que le Syli de Guinée aille le plus loin possible. Sinon, le contraire, entrainerait d’énormes pertes.
Le 23/01/2022 Par notre correspondant à Conakry- Mamadou Mouctar Souaré