Fermer

CAN 2019: le Cameroun prône l’apaisement avec la CAF

Mise à jour le 19/08/2017 à 09h37 Publié le 19/08/2017 à 08h16 Par De notre correspondante à Douala Elisabeth Kouagne

#Sports
Olembe CAN 2019

Stade d'Olembe de Yaoundé.

© Copyright : DR

#Autres pays : Pour le ministre en charge des Sports, le temps des polémiques est fini. Il a enjoint aux membres du Comité local d’organisation de se mettre au travail pour respecter le nouveau cahier des charges de la CAF.

Depuis les déclarations du président de la Confédération africaine de football (CAF) qui a émis des doutes sur les capacités du Cameroun à organiser dans les delais la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2019) la situation était très tendue entre le pays et la CAF.

Ces propos avaient entraîné une vive réaction et l’indignation des autorités et de l’opinion publique camerounaise, alors que la CAF semblait déjà envisager un plan B pour pallier une éventuelle insuffisance du Cameroun. Aujourd’hui, le gouvernement camerounais prône l’apaisement, alors que la première mission d’inspection de la CAF est annoncé prochainement.


LIRE AUSSI : Vidéo. Polémique de la CAN 2019: le président Biya répond à Ahmed Ahmed


«L’heure n’est plus aux polémiques, aux justifications des insuffisances, aux affrontements et autres tensions qui démobilisent les énergies. L’heure n’est plus au rappel de quelques malentendus survenus dans un récent passé portant sur les débats autour des sujets insolites», a déclaré le ministre camerounais des Sports et de l’éducation physique, Bidoung Mkpatt.

«C’est désormais l’esprit de conciliation, d’apaisement, de synergie des efforts et des intelligences qui devrait désormais prévaloir dans les rapports entre les institutions compétentes et la CAF, qui a confié à notre pays l’organisation de la prochaine CAN», a ajouté le ministre.

Des propos tenus le jeudi 17 août 2017, lors de l’installation des membres du Comité central d’organisation et des commissions techniques. Le ministre des sports a en outre rappelé que la CAN est une propriété de la CAF qui en a confié l’organisation au Cameroun.


LIRE AUSSI : Vidéo. CAN 2019: alors que ça chauffe entre le Cameroun et la CAF, Issa Hayatou réagit


Aussi, a-t-il demandé aux membres du comité d’organisation de veiller scrupuleusement au respect du cahier des charges de la CAF. «Nous devons ensemble, gagner la CAN 2019 au plan de l’organisation avant la victoire finale au plan sportif, pour l’honneur du peuple camerounais», a conclu le ministre.

La première mission des commissions techniques du comité d’organisation local sera de réussir l’organisation de la première mission d’inspection, et ce, dans le but de «rassurer la CAF sur la détermination du Cameroun à tenir le pari d’offrir à la jeunesse africaine, une belle fête sportive».
Le 19/08/2017 Par De notre correspondante à Douala Elisabeth Kouagne