Fermer

Cameroun: la FIFA suspend la Fecafoot et la remplace par un un Comité de normalisation

Mise à jour le 24/08/2017 à 15h52 Publié le 24/08/2017 à 15h22 Par De notre correspondante à Douala Elisabeth Kouagne

#Sports
Fecafoot
© Copyright : DR

#Autres pays : La FIFA a décidé, ce 23 août 2017, d’instaurer un Comité de normalisation à la Fédération camerounaise de football (Fecafoot). C’est la conséquence de la crise qui couve depuis quelques mois au sein du football local. Une décision qui tombe au mauvais moment.

Nouvel épisode ce mercredi 23 août 2017, au sujet de la crise qui couve au sein du football camerounais depuis quelques mois. A l’issue d’une réunion du bureau du Conseil de FIFA, l’instance dirigeante du football mondial a décidé d’instaurer un Comité de normalisation à la Fédération camerounaise de football (Fecafoot).

D’après la note d’information publiée par la FIFA à l’issue de cette assise, cette décision est la conséquence de la confirmation par le Tribunal arbitral du sport (TAS), du jugement de la Chambre de conciliation et d’arbitrage du Comité national olympique et sportif du Cameroun (CNOSC).

En novembre 2015, celui-ci avait annulé la procédure électorale ayant mené la même année, à l’élection de l’actuel comité exécutif de la Fecafoot, présidé par Tombi à Roko Sidiki. La décision de la FIFA est aussi liée aux tentatives infructueuses visant à rapprocher les différentes parties du football camerounais et, ainsi, sortir de l’impasse. Abdouram Hamadou, président de l'Etoile filante de Garoua, l’un des meneurs de la fronde, n’était pas de la réunion organisée à Conakry récemment par la FIFA.


LIRE AUSSI : Cameroun. Crise à la Fecafoot: la FIFA joue la carte de l’apaisement


Le Comité de normalisation qui sera mis sur pied a notamment pour tâches de gérer les affaires courantes de la fédération et élaborer de nouveaux statuts qui soient en conformité avec ceux de la FIFA, ainsi qu’avec la législation nationale en vigueur.

De même, il devra, entre autres, identifier les délégués de l’assemblée générale de la Fecafoot ainsi que des ligues régionales et départementales. Enfin, le comité devra organiser les élections d’un nouveau comité exécutif de la Fecafoot. Les membres du nouvel organe seront désignés par une mission conjointe de la CAF et de la FIFA et leur mandat prend fin le 28 février 2018.


LIRE AUSSI : CAN 2019: la CAF reporte à la dernière minute sa mission d’inspection au Cameroun


«Des concertations internes sont en cours ainsi que les discussions nécessaires y relatives avec le gouvernement camerounais. Une communication officielle de la Fecafoot suivra», a sobrement déclaré Laurence Fotso, responsable de la communication de la fédération.

La mise en place du comité de normalisation est une sorte de retour vers le passé pour le football camerounais, dans un contexte où le pays prépare l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations 2019. En effet, le Cameroun avait déjà eu droit à un comité du genre pour régler la crise en cours en juillet 2013.

Prévue pour s’achever en mars 2014, la mission de l’équipe conduite par le Pr Joseph Owona s’était finalement prolongée jusqu’en septembre 2015. Cette fois-ci, cette décision intervient à un moment crucial où le Cameroun est engagé dans un bras de fer avec la CAF pour l'organisation de la CAN 2019. Le gouvernement et les instances footballistiques du pays seront appelés à manoeuvrer habilement durant cette période pour éviter d'accentuer le retard accusé dans la mise en place des infrastructures devant accueillir la CAN 2019.
Le 24/08/2017 Par De notre correspondante à Douala Elisabeth Kouagne

à lire aussi