Fermer

CAN 2019: la Suisse propose son expertise au Cameroun

Mise à jour le 29/03/2018 à 19h40 Publié le 29/03/2018 à 19h22 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

#Sports
stade Olembe

Stade d'Olembé à Yaoundé, Cameroun.

© Copyright : DR

#Autres pays : La Suisse se dit prête à aider Yaoundé dans des domaines aussi divers tels l'énergie, la logistique et l'eau. Proposition faite par l’ambassadeur helvète au ministre camerounais des Sports cette semaine, alors que la prochaine mission d’inspection de la CAF est annoncée pour juin 2018.

La Suisse est venue s’ajouter à la longue liste de pays qui proposent leur expertise au Cameroun pour une organisation réussie de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) que le pays organise l’an prochain.

L’ambassadeur de Suisse au Cameroun, Pietro Lazzeri, a assuré le pays du soutien de la République helvète, au cours d’une audience avec le ministre camerounais en charge des Sports, Bidoung Mkpatt, le 27 mars dernier à Yaoundé, la capitale.

Ancien athlète professionnel (natation), le diplomate suisse a indiqué, au sujet de la CAN 2019, que les entreprises suisses au Cameroun sont prêtes à apporter leur expertise dans divers secteurs tels que l'énergie, la logistique et l'eau.


LIRE AUSSI: Cameroun-CAN 2019: des compagnies aériennes dénoncent l’insalubrité de l’aéroport de Douala


Déjà dans le domaine du sport, la Suisse a aidé le Cameroun en matière de formation des formateurs et des entraîneurs notamment. En outre, pour la CAN 2019, le pays finance la formation des étudiants camerounais dans les secteurs du tourisme à l'Ecole de tourisme suisse de Nairobi, au Kenya.

En matière de football, il faut dire que les deux pays sont intimement liés. En effet, deux joueurs d’origine camerounaise jouent pour la sélection nationale helvète, la Nati. Malgré le forcing opéré il y a quelques années par les autorités locales, Breel Embolo, natif de Yaoundé de parents camerounais, a opté pour la Suisse.


LIRE AUSSI: CAN 2019: Samuel Eto’o, l’hyperactif au service du Cameroun


A 21 ans, il évolue dans le championnat allemand sous les couleurs de Schalke 04 et a d’ailleurs marqué un but avec la sélection suisse cette semaine en match amical contre le Panama (6-0). De son côté, Dimitri Oberlin Mfomo, également âgé de 21 ans, évolue au  FC Bâle, dans le championnat helvète. Comme son compatriote, il est aussi né à  Yaoundé, ville qu’il a quittée à l’âge de 9 ans pour rejoindre la Suisse où il a fait ses classes. Il prendra le patronyme suisse de son beau-père (Oberlin) un peu plus tard.

Après le départ de la deuxième mission d’inspection de la Confédération africaine de football (CAF) la semaine dernière, la pression n’est pas pour autant retombée sur place. Car déjà, la prochaine mission d’inspection de la CAF au Cameroun est prévue au mois de juin 2018. Pour l’heure, rien n’a filtré au sujet du rapport de cette deuxième inspection.

Le 29/03/2018 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

à lire aussi