Fermer

Cameroun-CAN 2019: des compagnies aériennes dénoncent l’insalubrité de l’aéroport de Douala

Mise à jour le 27/02/2018 à 12h59 Publié le 27/02/2018 à 12h39 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

#Sports
aeroport douala

L'aéroport de Douala.

#Autres pays : Une quinzaine d’entreprises pointent du doigt l’état de délabrement de l'aéroport de Douala, alors que des travaux ont été engagés dans les aéroports du pays dans la perspective de la Coupe d’Afrique des nations 2019.

En visite à l’aéroport de Douala le week-end dernier, le ministre camerounais des Transports, Edgar Alain Mebe Ngo’o, a donné deux semaines aux Aéroports du Cameroun (ADC), structure en charge de la gestion des places aéroportuaires dans le pays, pour trouver des solutions aux récriminations de l’Association des compagnies aériennes de Douala.

Ce collectif, composé d’une quinzaine de compagnies aériennes, a adressé une correspondance aux ADC pour dénoncer l’état de délabrement de l’aéroport de Douala. «La maintenance de l’infrastructure aéroportuaire, sous prétexte de travaux de réhabilitation à venir et toujours reportés, n’est pas effectuée correctement. Si on exclut quelques parties du cheminement passagers, le bâtiment est d’une saleté repoussante», dénoncent les compagnies.


LIRE AUSSI: Cameroun: les chantiers de la CAN 2019 divisent à Garoua


Idem en ce qui concerne l’état des aires de service. Le ministre des Transports a jugé ces observations «pertinentes» après sa descente sur le terrain. Ce qui va à l’encontre des propos tenus par le directeur général des ADC, lors d’un point de presse en réponse aux compagnies aériennes. Thomas Owona Assoumou avait jugé ces récriminations «excessives», tout en indiquant que «l’état de l’aéroport de Douala n’est pas alarmant».

Cette passe d’armes survient au moment où des chantiers ont été lancés dans les aéroports du pays dans la perspective de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2019, notamment dans les villes-hôtes.


LIRE AUSSI: Cameroun-CAN 2019: Bafoussam entame sa mue


Du côté de Douala, les travaux ont été divisés en deux phases. La réhabilitation des chaussées aéronautiques (piste aéroport, parking fret et aérogare) est à présent achevée. La deuxième phase, qui concerne la réhabilitation de l’aérogare passagers, sera lancée bientôt, selon le DG des ADC.

Les résultats de l’appel d’offres pour ces travaux seront publiés au mois de mars prochain. Le tout, pour un montant de 50 milliards de francs CFA, dont 30 milliards proviennent d’un prêt de l’Agence française de développement (AFD) et 20 milliards des fonds propres des ADC.


LIRE AUSSI: CAN 2019: nouvelle charge de la CAF contre le Cameroun


A Bafoussam, dans l’ouest du pays, la structure accueille les vols domestiques et privés. Le domaine aéroportuaire doit être sécurisé et les travaux de clôture de l’espace doivent aussi être achevés. Du côté de Garoua, dans le Nord, 500 millions de francs CFA seront consacrés à la réhabilitation de l’espace, la toiture ayant déjà été rénovée pour un montant de trois milliards de francs CFA.

D’autres travaux sont attendus à l’aéroport international Yaoundé-Nsimalen: rénovation de la centrale électrique, réhabilitation des ascenseurs et escalators. Par ailleurs, les travaux de l’autoroute reliant Nsimalen à Yaoundé sont exécutés à 80%.
Le 27/02/2018 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

à lire aussi