Fermer

Cameroun-CAN 2019: l’Etat met la pression sur les opérateurs de téléphonie mobile

Mise à jour le 12/04/2018 à 14h20 Publié le 12/04/2018 à 14h19 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

#Sports
téléphonie
© Copyright : DR

#Autres pays : L’avenant au contrat de concession de l’opérateur Orange signé cette semaine stipule qu’il a un an pour déployer la 4G dans les villes qui doivent accueillir la Coupe d’Afrique des nations. Des accords similaires sont en cours de négociation avec les autres opérateurs dans le pays.

Après le renouvellement de sa concession en mars 2015 pour un coût de 75 milliards de francs CFA, l’Etat du Cameroun et la société de téléphonie mobile Orange ont procédé, cette semaine, à la signature d’un avenant à ladite concession, et ce sur instructions du chef de l’Etat camerounais.

Parmi les nouvelles clauses du contrat, l’opérateur a l’autorisation de déployer la fibre optique dans un périmètre bien défini. Ce qui devrait améliorer la qualité des services face aux récriminations interminables des consommateurs.

Il a aussi été prescrit à  Orange Cameroun de couvrir, par la 4G, d’ici la fin de sa concession, les chefs-lieux de régions, les zones universitaires, les zones à activités économiques significatives telles que les ports, les chefs-lieux de département, d’arrondissement et les localités d’au moins 10.000 habitants.


LIRE AUSSI: Cameroun. CAN 2019: le Premier ministre inspecte les chantiers avant la CAF


Idem en ce qui concerne les sites de compétition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2019. D’après le cahier de charges de la Confédération africaine de football (CAF) relatif à l’organisation de la CAN 2019, au plan technique, «l’association organisatrice doit fournir les infrastructures et services techniques associés prévus par les directives de la CAF (comprenant notamment, sans que cela soit exhaustif, l’alimentation électrique, l’éclairage, l’approvisionnement en gaz, le chauffage, l’air conditionné, des unités de réfrigération, les réseaux câblés, les lignes téléphoniques), afin de permettre l’accueil et l’organisation du tournoi final et des évènements officiels à la satisfaction de la CAF».


LIRE AUSSI: CAN 2019: la Suisse propose son expertise au Cameroun


Des exigences qui couvrent aussi «les infrastructures nécessaires à la bonne exécution des obligations de la CAF envers les affiliés commerciaux et les diffuseurs concernant la mise en œuvre respectivement des droits marketing et des droits médias sur chaque site».

Des accords similaires sont en cours de négociation avec les autres opérateurs dans le pays, notamment le sud-africain MTN et le vietnamien Nexttel. Pendant ce temps, sur place, un navire avec près de 7.000 tonnes de matériaux préfabriqués, destinés au stade de Japoma, a accosté cette semaine au Port de Douala, la métropole économique du pays.

Le 12/04/2018 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

à lire aussi