Fermer

Égypte: le procès d’Issa Hayatou et Hicham El Amrani de nouveau ajourné

Mise à jour le 04/06/2018 à 16h34 Publié le 04/06/2018 à 16h17 Par Karim Zeidane

#Sports
Hayatou et el-Amrani

Issa Hayatou et Hicham el-Amrani, respectivement ancien Président et ancien Secrétaire général de la CAF.

© Copyright : DR

#Autres pays : Le procès de l’ancien président de la Confédération africaine de football, Issa Hayatou, et du marocain Hicham El Amrani, ancien secrétaire général de la CAF, a été ajourné au 26 juin. Les 2 hommes sont accusés d'avoir enfreint la loi égyptienne de la concurrence lors de l'attribution d'un contrat.

La Cour économique du Caire a ajourné le procès d’Issa Hayatou, ancien président de la CAF, et d'Hicham El Amrani, ancien secrétaire général de l’institution footballistique africaine, au 26 juin courant. Après plusieurs reports, le procès de l’ex-homme fort du football a débuté le 16 avril dernier au Caire.

Les deux anciens dirigeants de la CAF sont poursuivis pour violation des règles anti-monopole égyptiennes.

Les autorités égyptiennes reprochent à Hayatou et Amrani d’avoir enfreint les règles locales de la concurrence lorsqu’ils ont cosigné un gros contrat médias-marketing avec la société française Lagardère Sports. Le contrat en question porte sur la cession de la gestion des droits médias et marketing du football africain, pour la période 2017-2018.


LIRE AUSSI: Cameroun-CAF: Issa Hayatou rattrapé par une vieille affaire en Egypte


L’Autorité égyptienne de la concurrence a intenté une action en justice pour violation du règlement anti-monopole local après que Lagardère ait décroché le contrat alors que la société Egyptian Présentation Sports affirme avoir offert 200 millions de dollars de plus que l’offre de 1 milliard de dollars du français. Partant, les deux anciens dirigeants de la CAF sont soupçonnés par les autorités égyptiennes d’avoir «enfreint la loi égyptienne de la concurrence» et ce en «abusant de leur position dominante sur le marché égyptien».


LIRE AUSSI: Vidéo. CAN 2019: alors que ça chauffe entre le Cameroun et la CAF, Issa Hayatou réagit


Il faut noter que l’Egypte, où siège la CAF, a fortement contribué à la chute d’Issa Hayatou en soutenant l’actuel président de la CAF, le Malgache Ahmad Ahmad qui avait proposé de revoir tous les contrats signés pendant l’ère Hayatou. L’actuel président de la CAF a dernièrement affirmé que le contrat en question faisait l’objet d’une renégociation avec Lagardère Sports.
Le 04/06/2018 Par Karim Zeidane