Fermer

Mondial 2018: ces joueurs d’origine camerounaise qui jouent pour d’autres sélections

Mise à jour le 19/06/2018 à 17h57 Publié le 19/06/2018 à 16h46 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

#Sports
Mbappé et Umtiti

Samuel Umtiti et Kylian Mbappé, joueurs français d'origine camerounaise.

© Copyright : DR

#Autres pays : Kylian Mbappé et Samuel Umtiti (France), ainsi que Yvon Mvogo et Breel Embolo (Suisse) disputent la Coupe du monde en Russie sous des couleurs autres que celles du Cameroun. Pour le plus grand bonheur des sélections qui les ont recrutés.

Cette année, les Lions indomptables du Cameroun ne sont pas présents à la grand-messe du football en Russie. Néanmoins, le pays est représenté par quelques joueurs d’origine camerounaise, qui ont choisi d’évoluer sous d’autres couleurs. Ils sont quatre à être présents en terre russe.

Il y a d’abord Kylian Mbappé, qui est sans doute le plus médiatique d’entre eux. Aligné avec la France contre l’Australie pour l’entrée en lice des Bleus lors du Mondial, l’attaquant est devenu, à 19 ans, 5 mois et 27 jours, le plus jeune joueur à disputer un match de phase finale de Coupe du monde avec l'équipe de France. Né en région parisienne de père camerounais, «la question de jouer pour le Cameroun ne s’est jamais posée», a rétorqué le joueur à un journaliste, à l’issue du match amical France-Espagne du 28 mars 2017, lors de sa première sélection avec les Bleus.


LIRE AUSSI: Mondial 2018: ces dernières minutes fatales aux Africains


A côté de lui, son coéquipier en sélection française, Samuel Umtiti est davantage proche du Cameroun puisqu’il est né à Yaoundé en 1993. Et, contrairement à Mbappé, le défenseur du FC Barcelone a un temps été courtisé par la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT).

Le défenseur du Barça a en effet été démarché par Roger Milla, légende du football camerounais et africain, en personne. En vain. «Le Cameroun, ce n’est pas une option. Ce n’est pas parce que je n’ai pas de sélection en Bleus que j’irai jouer avec les Lions indomptables. J’assume mon choix jusqu’au bout», déclarait le joueur, alors international U20 avec la France, à Eurosport.fr.


LIRE AUSSI: Mondial 2018: sale temps pour les favoris africains


Depuis lors, Umtiti a gravi les échelons et est devenu un élément incontournable des Bleus. Et ce, même si le pénalty qu’il a provoqué samedi dernier contre l’Australie, à cause d’une faute bête de la main dans la surface de réparation, lui attire actuellement les foudres des analystes sportifs français.

Deux joueurs d’origine camerounaise font également partie de l’expédition suisse au Mondial 2018. Breel Embolo est en effet un natif de Yaoundé. Agé de 21 ans, il évolue avec la sélection suisse et a fait son entrée en jeu dimanche contre le Brésil. Il y a quelques années, il a également été ardemment courtisé par le Cameroun. En 2014, l’attaquant de Schalke 04 avait été supervisé par le sélectionneur des Lions indomptables de l’époque, l’Allemand Volke Finke. Selon le directeur sportif de la sélection, Alphonse Tchami, des garanties sportives avaient été données au jeune Embolo, avec comme point d’orgue, la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2019 qu’organise le Cameroun.


LIRE AUSSI: Guinée: le cadeau de Pogba à sa mère dont tout le monde parle


Yvon Mvogo est aussi natif de Yaoundé. Le gardien de but de 24 ans a choisi la sélection helvète, comme Embolo. Il a refusé l’offre camerounaise parce qu’il «se sent Suisse à 100%». Troisième dans la hiérarchie des gardiens de but suisses, il attend son heure. Au final, les trois derniers joueurs cités ont davantage misé sur un choix de carrière avec la France et la Suisse, plutôt que sur la fibre patriotique avec le Cameroun.
Le 19/06/2018 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

à lire aussi