Fermer

Cameroun: gel des appels de fonds sur ressources extérieures, sauf pour la CAN 2019

Mise à jour le 27/08/2018 à 16h49 Publié le 27/08/2018 à 16h44 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

#Sports
stade Olembe

Stade d'Olembé à Yaoundé, Cameroun.

© Copyright : DR

#Autres pays : Le ministre en charge des Finances a prescrit le gel de ce mode de financement. Seuls les chantiers liés à l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations sont exempts de cette mesure.

La Coupe d’Afrique des nations (CAN) que doit abriter le Cameroun en 2019 est désormais la seule bénéficiaire des appels de fonds sur ressources extérieures opérés par le pays. L’information est contenue dans un courrier signé du ministre des Finances à son collègue en charge de l’Economie.

Une missive abondamment partagée sur les réseaux sociaux. «Dans le cadre du suivi du Programme économique et financier, notamment le critère des décaissements sur les ressources extérieures, j’ai l’honneur de vous faire connaitre que tous les appels de fonds, à l’exception de ceux liés aux projets de la CAN 2019, ont été gelés avec effet immédiat», peut-on lire dans l’adresse datée du 9 août 2018.


LIRE AUSSI: Cameroun-CAN 2019: des retards préoccupants à Garoua


Le ministre des Finances explique par la suite que sur le plafond de 596 milliards de francs CFA inscrit dans le cadrage de la loi de finances 2018, environ 404 milliards de francs CFA ont été déjà décaissés à ladite date. Par ailleurs, les appels de fonds émis par la Caisse autonome d’amortissement (CAA), organisme en charge de la gestion des fonds d'emprunts publics de l'Etat et des organismes publics, ainsi que ceux du ministère en charge de l’Economie, en attente d’exécution au niveau des bailleurs de fonds, s’élèvent à un montant total de 294,1 milliards de francs CFA.


LIRE AUSSI: Cameroun. CAN 2019: une banque marocaine va financer la réhabilitation du stade de Garoua


«Dès lors, l’on peut estimer les décaissements potentiels sur les ressources extérieures à ce jour à 698,1 milliards de francs CFA, supérieurs de 102,1 milliards de francs CFA au plafond fixé dans le cadre du programme économique et financier, précise le ministre des Finances. Ce, en tenant compte du fait que l’effectivité des décaissements des appels de fonds en attente d’exécution est imminente. Aussi, des possibilités de revoir à la hausse ce plafond pour l’exercice 2018, en collaboration avec le Fonds monétaire international (FMI), pourraient-elles être envisagées par le gouvernement camerounais.  

Le 27/08/2018 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

à lire aussi