Fermer

CAN 2019: une commission mixte CAF-FIFA attendue au Cameroun

Mise à jour le 18/10/2018 à 14h02 Publié le 18/10/2018 à 13h59 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

#Sports
Olembe CAN 2019

Stade d'Olembe de Yaoundé.

© Copyright : DR

#Autres pays : La délégation va séjourner dans le pays du 27 octobre au 1er novembre prochains, afin d'examiner les questions liées à la sécurité, dans le cadre de l'organisation de la Coupe d’Afrique des nations que le Cameroun organise l’année prochaine.

Au cours d'une réunion de travail cette semaine avec les responsables en charge de la sécurité dans le Comité local d'organisation de la Coupe d'Afrique des nations 2019 (COCAN) que le pays doit accueillir, le ministre des Sports et de l’Education physique a révélé au public les dates de la visite de la commission mixte CAF- FIFA en charge d'examiner les questions de sécurité.

La délégation va ainsi séjourner dans le pays du 27 octobre au 1er novembre 2018. La venue de cette délégation avait été annoncée par la Confédération africaine de football (CAF), à l’issue de la réunion à Sharm El Sheikh, en Egypte les 27 et 28 septembre derniers, lors de son comité exécutif, sous la présidence de Ahmad Ahmad.


LIRE AUSSI: Cameroun-CAN 2019: la CAF accentue la pression


Le Cameroun fait actuellement face à un contexte sécuritaire particulier, avec la lutte contre les incursions de la secte terroriste Boko Haram dans la partie septentrionale du pays. La ville de Garoua, capitale régionale du Nord, fait partie des villes qui doivent accueillir la compétition. Le niveau de la menace a tout de même grandement baissé grâce à l'efficacité des forces de défense, et les incursions de la secte terroriste sont désormais concentrées plus loin, dans la région de l'Extrême-Nord, frontalière du Nigeria.

Dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, le conflit anglophone sévit depuis la fin de l'année 2016. La ville de Limbe, également retenue comme site devant abriter l'une des poules du tournoi, est située dans la région du Sud-Ouest. Cependant, il faut signaler que cette cité avait déjà accueilli une des poules de la CAN féminine organisée par le pays dans le même contexte, en décembre 2016.


LIRE AUSSI: CAN 2019. tableau récapitulatif de la 4e journée: et les quatre premiers qualifiés sont...


Aucun incident majeur n'avait été signalé. Selon le cahier de charges de la compétition, l’association organisatrice garantira que toutes les mesures de sécurité nécessaires sont prises par les autorités administratives compétentes ou par des sociétés privées de sécurité, concernant l’ensemble des trajets à destination ou en provenance des sites, sous réserve, concernant chaque équipe, que l’équipe ait informé, par écrit et dans un délai raisonnable avant son départ, l’association organisatrice de son projet de déplacement au sein du pays hôte.

Par ailleurs, l’association organisatrice doit garantir la sécurité de toutes les personnes participant et/ou assistant à la préparation et à la tenue du tournoi final dans tout site, dans les stades, dans les sites officiels d’entraînement, dans les centres médias des stades et dans tout autre endroit officiel dans le pays hôte où l’accréditation est requise pour y avoir accès. Cette visite se tiendra en prélude à l'arrivée de la quatrième mission d'inspection de la CAF, au mois de novembre prochain.

Le 18/10/2018 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

à lire aussi